REFLEXION

SUITE A L’INSTRUCTION DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE : 11 zones d’ombre identifiées à Oran

11 localités ont été identifiées comme zones d’ombre à Oran par les 4 commissions de wilaya mises en place à cet effet.



En début de semaine, suite aux instructions du président de la République, qui a insisté sur la nécessité d'entamer des contrôles techniques et faire des visites continuelles pour résoudre les problèmes des citoyens en manque d'eau, d'électricité et de transport scolaire notamment, dans les zones d'ombre et localités isolées, le wali d'Oran, Abdelkader Djellaoui, avait installé quatre commissions pour inspecter et identifier les points noirs au niveau des communes et travailler en coordination avec les chefs de daïra. Ces groupes de travail, présidés par un attaché du cabinet du wali, sont composés des représentants des différents secteurs et des membres de l'APW. Parmi les zones recensées, on trouve  entre autres de Khaïlia, Hammou Ali, Gueddara 1 et 2, Sidi Ghalem, Douaïmia et la cité des 40 logements ruraux. Les habitants de ces localités ont saisi la visite des commissions pour exposer leurs préoccupations, à l'instar de l'absence des commodités vitales, la détérioration des routes, le manque de transport... Sur place, les membres de la commission ont relevé plusieurs autres points noirs, notamment l'assainissement, le raccordement au réseau d'AEP, l'absence d'espaces de jeux, du gaz, du transport scolaire, des cantines, de polycliniques... Ensuite les membres de la commission se sont rendus à Es-Senia où ils ont visité cinq sites. Là aussi de nombreux points noirs ont été recensés à l'instar de l'éclairage public, la dégradation de la voirie... etc. De son côté, la deuxième commission s'est déplacée à la daïra de Aïn El Turck où elle a tenu une réunion avec les responsables concernés, sur les problèmes liés à la réhabilitation des écoles primaires, le chauffage, les cantines, entre autres. La troisième commission s'est déplacée à la daïra de Bethioua alors que la quatrième commission a organisé des rencontres avec les responsables au niveau de la daïra d'Oran et de Bir El-Djir. Les visites se poursuivront tout au long de cette semaine. Plusieurs mesures ont été prises afin d'améliorer le cadre de vie des citoyens. Dans le cadre de la prise en charge des doléances des citoyens, une délégation composée des autorités s'est déplacée fin janvier à la localité de Sidi Ghalem dans la commune de Tafraoui où il a été décidé la réouverture du bureau de poste cette semaine. Pour ce qui est de la couverture du réseau du téléphone mobile, il a été décidé d'octroyer une autorisation à un opérateur de téléphonie mobile pour couvrir la zone à partir du mois d'avril prochain.

A. Raouf
Mercredi 26 Février 2020 - 17:39
Lu 870 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 24-09-2020.pdf
3.86 Mo - 23/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+