REFLEXION

Goudjil refuse d’entériner le départ de Bensalah



Des sénateurs appellent le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, à intervenir pour régulariser la situation actuelle du Conseil de la Nation, sans président, un mois après la démission de Abdelkader Bensalah. La sollicitation du président de la République constitue, en effet, un recours ultime puisque Salah Goudjil, qui assure l’intérim de la présidence du Conseil de la Nation, refuse de déclarer la vacance de l’institution pour ensuite organiser des élections. C’est ainsi que lors de la réunion du bureau du Sénat, dimanche dernier, les sénateurs s’attendaient à ce que Goudjil prenne les choses en main en organisant la succession de Bensalah. Mais, à leur grande surprise, l’actuel président par intérim ne se soucie guère de l’organisation de la succession du Sénat en «violation» du règlement intérieur de l’institution.

Réflexion
Mercredi 29 Janvier 2020 - 16:04
Lu 913 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 27-02-2020.pdf
4.92 Mo - 26/02/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+