REFLEXION

Le Coran amputé de sourates en circulation

EN ATTENDANT LE REVEIL DU CHEIKH GHLAMALLAH DE SON SOMMEIL

Depuis quelques jours les discussions dans les mosquées du pays à l’occasion de la prière de Tarawih vont bon train autour du la dernière édition du livre Coran éditée par le ministère des affaires religieuses et des Waqfs qui serait amputé de plusieurs sourates.



Le Coran amputé de sourates en circulation
Ce qui n'était que rumeur, s’est finalement avéré vrai et fondé.  En effet la ville de  Mascara en est témoin, dans cette wilaya certains parlaient de manque de Sourates dans des exemplaires du  livre Saint provenant du Liban et qui se trouvent en circulation,  chose qui vient d'être confirmé par le Directeur des Affaires Religieuses et du Wakf. Ce dernier disait que la découverte a été faite au mois de Juin et qu'une correspondance a été faite à M. le wali de Mascara l'informant du fait avec un exemplaire.  De son côté le wali de Mascara a fait des démarches  au niveau du Ministère des Affaires religieuses et du Wakf  en attendant qu'une décision soit prise au niveau central  pour le retrait de ces exemplaires de la circulation. Le ministère  n’a pas encore réagi à ces révélations en apportant son démenti ou donner des explications comment de telles atteintes au livre Saint sont perpétrées de surcroit au mois de Ramadhan.  En attendant le réveil du cheikh  Ghlamallah Bouabdellah  de son sommeil, le livre  du Saint Coran amputé de sourates est toujours en circulation.   En plus des erreurs dans l’écriture du Saint Coran, certains versets sont partiellement intégrés ou n’ y figurent pas. Ainsi, il a été relevé que les sourates Ibrahim, El Hidjr et Ennahl ne sont pas contenues dans ces exemplaires distribués au niveau des structures relevant du ministère des affaires religieuses et des Waqfs. Alors que des passages entiers d’autres sourates ont été sautés pour passer au prochain verset comme fut le cas de versets 18,1 et 38. Des versets repris plus d’une fois, comme les Sourates El Kehf, Meriem et Taha, font également partie de ce lot d’erreurs dans l’édition du Coran par le ministère de tutelle.

B.Boufaden
Dimanche 5 Août 2012 - 23:54
Lu 711 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+