REFLEXION

VOTE DE LA COMMUNAUTE ALGERIENNE A L’ETRANGER : Le ministre des Affaires étrangères dénonce les agressions

Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum a dénoncé, jeudi à Alger, "les agressions verbales et physiques" contre des membres de la communauté nationale établie à l'étranger lors de l'accomplissement de leur devoir électoral, soulignant que des mesures juridiques seront prises dans le cas où des plaintes sont déposées contre ces agissements "inacceptables".



Dans une déclaration à la presse nationale et étrangère après l'accomplissement de son devoir électoral, M. Boukadoum a indiqué que ces agissements "qui ne représentent pas l'Algérien" feront l'objet de poursuites judiciaires dans le cas où des plaintes sont déposées, comme c'est de mise de par le monde. Le ministre a indiqué avoir donné des instructions aux diplomates pour déposer des plaintes à l'encontre des auteurs d'agressions ayant ciblé les biens et les représentations consulaires et diplomatiques. Le ministre a ajouté  "je ne dis pas qu'il y a eu un manquement sur plan sécuritaire, mais on ne s'attendait pas à ce genre d'agressions, notamment contre des femmes. Ces actes qui ne se sont pas limités aux représentations diplomatiques, ont également ciblé des moyens de transport, à l'instar du métro". "Comment ces agresseurs peuvent-ils parler au nom de la démocratie et rejeter toute opinion contraire", s'est-il interrogé, arguant "laissez ceux qui veulent voter choisir ceux qu'ils estiment aptes à les représenter". Concernant l'absence d'observateurs internationaux pour surveiller cet évènement, le chef de la diplomatie algérienne a rappelé que le citoyen "demeure le premier observateur de la régularité des élections". Pour rappel,  le président de l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi, a affirmé, jeudi à Alger, que le taux de participation de la communauté algérienne établie à l'étranger à l'élection présidentielle du 12 décembre a considérablement augmenté pour atteindre, à 11h00, le taux de 7,52%. M.Charfi a révélé que le taux de participation de la communauté algérienne était de 11,63% à Lyon, de 14,42% à Abu Dhabi et de 15,81% à Tunis. Il a fait état de 729 représentants des cinq candidats présents au niveau des différents bureaux de vote à l'étranger, lesquels ont suivi de près l'opération de vote qui s'est déroulée à l'étranger et qui a débuté samedi dernier. A savoir que  le corps électoral à l'étranger compte 914.089 électeurs répartis sur 60 centres et 395 bureaux de vote. Outre les 114 commissions électorales au niveau des consulats et des missions diplomatiques, L'ANIE dispose de 8 coordonnateurs répartis sur huit (8) zones géographiques et de 27 délégués à l'étranger.

Ismain
Vendredi 13 Décembre 2019 - 15:04
Lu 523 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 26-10-2020.pdf
3.23 Mo - 25/10/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+