REFLEXION

VEHICULES MONTES EN ALGERIE : Les prix flamberont encore dès le mois de juillet

Les prix des véhicules montés en Algérie connaîtront de nouveau des augmentations d’environ 9% au début du mois de juillet, selon les déclarations du ministre des finances, M. Abderrahmane Raouya. Cette nouvelle hausse est due à cette taxe, qui sera malheureusement supportée par le client, lors de l’achat de son véhicule.



Les concessionnaires automobiles ayant ouvert des unités de montage en Algérie, avaient comme principal avantage l’exonération du paiement de la TVA pour une durée de 5 ans à partir de la première année d’investissement.  M. Abderrahmane Raouiya a tenu à informer que le projet de loi de finances complémentaire 2018, qui a été adopté mercredi dernier en conseil des ministres, contient une nouvelle disposition concernant les usines de montage automobile en Algérie. Ces dernières se verront contraintes à présent de payer la taxe sur la valeur ajoutée. Le taux réduit de l’impôt, qui est de l’ordre de 9% sera imposé aux usines de montage de véhicules avec les formules: SKD (Semi Knocked Down), qui consiste à monter des véhicules dont les pièces sont déjà reçues, partiellement assemblées; CKD (Completely Knocked Down), qui consiste à importer des produits entièrement démontés et dont l’assemblage final est opéré par un acteur local. Le montant de la TVA sera ajouté par les usines de montage au coût des véhicules. Cette augmentation va être supportée par le client, sur lequel se répercutera le montant de la taxe lors de l’acquisition d’une nouvelle voiture montée en Algérie.

Ismain
Samedi 19 Mai 2018 - 18:13
Lu 741 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 25-06-2018.pdf
3.61 Mo - 24/06/2018





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+