REFLEXION

UN NOUVEAU PLAN DE CIRCULATION S’IMPOSE : Mostaganem suffoque !

La circulation étant devenue de plus en plus dense à Mostaganem, il n’est guère aisé de se mouvoir en voiture en ville, notamment les jours de semaine et plus particulièrement pendant les heures de pointe.



En effet, des milliers de véhicules envahissent chaque jour les artères et rues rendant l’atmosphère suffocante.  Une situation qui  à l’approche de la saison estivale verra une augmentation sensible du nombre d’automobilistes, les services concernés devront prévoir une solution et retrousser les manches pour lancer une nouvelle étude pour mettre en exergue un nouveau plan de circulation. Le nombre de plus en plus important de véhicules qui empruntent chaque jour les axes principaux de la ville ont rendu la circulation difficile au point où on assiste à de nombreux bouchons qui se forment plusieurs fois par jour au niveau de certains boulevards. Le nouveau plan de circulation est indispensable aujourd’hui pour fluidifier la circulation durant les heures de pointe. On déplore par ailleurs, des embouteillages sous le pont du 17 octobre (Pont de Dallas), ainsi qu’au niveau de l’avenue principale, de la grande poste, de la place de la mosquée Badr,  des  trois ponts, de la rue Khemisti Mohamed, El Arsa, ainsi que la rue Khettab Aek , sans citer les travaux du tramway qui rendent  impossible la circulation dans certaines ruelles de la ville. Il est tout de même important de signaler que l’aspect de la ville n’a guère changé depuis l’indépendance, les même rues et ruelles n’arrivent plus à faire face au flux toujours important de visiteurs véhiculés, d’où des problèmes de fluidité durant toute la journée, rendant un simple déplacement sur quelques centaines de mètres, un calvaire. De vraies scènes d’anarchie que les policiers affectés à la circulation gèrent difficilement la situation qui devient intenable. Ils ne peuvent malheureusement contrôler tous les véhicules devant le manque de respect flagrant du code de la route dont font preuve de trop nombreux automobilistes. Des bouchons se forment dès le matin avec l’arrivée de tous ces véhicules venus des banlieues et wilayas avoisinantes, l’embouteillage peut s’étendre sur des centaines de mètres certains jours de la semaine. Un vrai et nouveau plan de circulation est indispensable pour la ville afin de résoudre ce problème qui persiste.

 

Riad
Mercredi 20 Février 2019 - 18:59
Lu 1566 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma