REFLEXION

TROIS CHEFS D’ACCUSATION PESENT CONTRE LUI : Rebrab embarqué par la gendarmerie

L’homme d’affaires Issad Rebrab a été présenté, hier, par devant le procureur de la République près tribunal de Sidi M’hamed à Alger, dans le cadre d’une enquête relative à des surfacturations de matériels et de produits importés par le magnat de l’agroalimentaire. Rebrab a été transféré au tribunal Abane Ramdane après avoir terminé les auditions auxquelles il était soumis à la brigade de recherches de la Gendarmerie Nationale de Bab Jedid.



En effet, l’homme qui pèse 3 milliards de dollars, est accusé, d’après plusieurs sources, d’avoir surfacturé délibérément les prix des importations de ses équipements industriels pour transférer illicitement des devises vers l’étranger. Des devises qui ont servi à enrichir ses affaires réalisées en France, Italie, Brésil ou Hong Kong. Le richissime homme d’affaires avait expliqué dans un message posté sur son compte Twitter qu’il avait été entendu au sujet du blocage de ses projets au profit d’autres hommes d’affaires et que lui aussi était «victime du système et de sa mafia économique». En réponse aux blocages dont il affirme faire l’objet, Issad Rebrab s’est tourné vers la France où il a inauguré une usine en présence du président français Emmanuel Macron. Le richissime homme d’affaires a fait carrière dans l’importation du rond à béton dans le milieu des années 1980, avant de se convertir dans l’agroalimentaire jusqu’à dominer le marché algérien du sucre et de l’huile. Issad Rebrab a également prospéré dans le secteur automobile avant que la marque sud-coréenne dont il était le représentant exclusif en Algérie ne s’allie avec son rival Mahieddine Tahkout, lui aussi concerné par les enquêtes en cours. Il est à souligner enfin que même la télévision publique nationale l’ENTV a confirmé officiellement l’arrestation de Rebrab par les enquêteurs de la gendarmerie nationale. La même source a confirmé que Rebrab est également accusé de « fausses déclarations » et de violations à la réglementation des changes en Algérie. Dans ce contexte,  les frères Kouninef ont aussi été arrêtés, ce lundi 22 avril, par la gendarmerie nationale, avait annoncé la télévision publique A3. Les frères Kouninef ont été arrêtés par la brigade de recherche de la gendarmerie d’Algérie dans le cadre d’une enquête sur la conclusion de marchés publics avec l’Etat, trafic d’influence avec des fonctionnaires publics, détournement de foncier, selon la même source qui évoque des contrats avec l’Etat qui n’ont pas été honorés. Ils seront présentés devant le procureur de la République dès la fin de l’enquête, selon l’ENTV. Les frères Kouninef sont connus pour leur proximité avec Said Bouteflika.

Ismain
Lundi 22 Avril 2019 - 18:33
Lu 358 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 20-05-2019.pdf
3.67 Mo - 19/05/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+