REFLEXION

Silence, on détourne !



Silence, on détourne !
Nul n'est prophète en son pays, dira Moul Firma à son cousin, un petit employé de l’Epic ‘’Mosta sale’’ qui vient d’être sanctionné et muté, après les révélations de Moul Firma, soupçonné d’être  sa source d’infos. Oui, enchaina Moul Firma, il est plus difficile d'être apprécié chez soi qu'à l'étranger. En effet, dans d’autres wilayas et même à Alger, les articles de Moul Firma sont pris en considération et font l’objet d’enquêtes, mais ici à Mostaganem, tout est verrouillé ! Moul Firma conclut son passage de cette histoire en disant : " Il ne faut jamais lancer de pierre quand on habite une maison de verre !’’ Moul Firma , avant de parler des dessous des terrains  vendus par l’agence foncière et comment cette agence est devenue une SARL, il est utile de signaler l’homme au survêtement Tacchini , qui se croit grand  avec sa taille de 1m90 , Cet ancien maire, politico-affairiste qui a foutu la pagaille dans la mairie de Mostaganem en fourrant son nez dans le choix des listes APC-FLN pour imposer son favori pour enterrer ses scandales, n’a pas tout dit sur les fameuses dettes envers l’agence foncière qui s’élèvent à quelque 21 milliards de cts ,qui ont été dégommées à coup de stylo. Il a vendu Acyl et les box du garage de l’air pour payer sa campagne électorale.
Très harassé par ces scandales d’EL-Hogra, des malversations et de ces responsables mafieux qui ont cadenassé Mostaganem, Moul Firma, est tombé dans les pommes, il décide d’aller chez son ami à Boumerdes pour acheter des ‘’lampes led’’ pour la mosquée du douar Maizia, une façon de collecter quelques ‘’hassanates’’ et aussi prendre un peu d’air loin des dos d’ânes, de la saleté et des parkingueurs qui ont transformé Mostaganem en enfer. Prenant la route de Ouled Bachir pour rejoindre l’autoroute est ouest, parce que la pénétrante qui devait être livrée en mars dernier n’est pas encore prête, Moul Firma, fixa du regard un auto-stoppeur, qui lui fait signe de sa main pour le transporter avec lui. En route, tous les deux, Moul Firma, bien adossé dans son fauteuil à bord de sa jolie Mazda, demanda à son compagnon, s’il est de la région ? Ce dernier lui fait savoir qu’il est de la commune de Kheir Eddine. Ça tombe bien lui répond Moul Firma, justement je connais quelqu’un qui habite à Kheir Eddine, je crois qu’il s’appelle Harrag ! Tu veux parler de ce type qui travaille à l’agence foncière, et précisément au service commercial, lui répond l’auto-stoppeur en colère. Pourquoi tu t’es mis en colère quand j’ai prononcé son nom ? Martèle Moul Firma. Quelques instants plus tard, le compagnon de Moul Firma reprend son sang-froid et raconte : Voilà, ce type, je crois qu’il est poursuivi en justice pour dilapidation du foncier dans l’affaire du directeur de l’agence foncière. Eh bien, d’un simple employé il est devenu un milliardaire, des dizaines de biens immobiliers, des voitures de luxe et autres ! El il continue : ce fonctionnaire a bénéficié, de deux logements au nom de sa mère à Stidia et Benairat, il les a vendu tous les deux. Un autre logement à la coopérative de la CIA à son nom, un logement LSP à la cité 5 juillet à son nom également. Un autre logement CNL à Kheir Eddine au nom de son épouse, un autre logement à la zhun 3 sous un prête- nom. Et il a acheté un autre logement mitoyen à son domicile à la cité 5 juillet… raconte ce dernier avant de faire signe à Moul Firma de le déposer à l’intersection !  

 

Réflexion
Mardi 20 Août 2019 - 21:10
Lu 1333 fois
Moul Firma
               Partager Partager

Dans la même rubrique:

Baraka Mranka ! - 15/09/2019

1 2 3 4 5 » ... 39

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 19-09-2019.pdf
3.6 Mo - 18/09/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+