REFLEXION

Sidi Belabbès : Les dangers des motocyclistes en ville



Les nuisances sonores souvent dénoncées par les citoyens, n’ont jamais au grand jamais étaient le souci et la préoccupation des élus du peuple censés être les portes paroles et apporter une solution à cette plaie qui envenime le quotidien des bel abbéssiens. A l’exemple du phénomène inquiétant et insupportable des motocyclettes dépourvus, de tuyaux d’échappements qui défilent à longueur de journées à travers les boulevards du centre ville et des quartiers de la périphérie au su et vu des services concernés. Ces motos constituant un véritable danger pour l’environnement et la sécurité des habitants. Ces deux roues, à leur passage, agressent l’ouïe, non seulement des passants, mais notamment les personnes âgées assises sur les bancs des places publiques. Tous ce tintamarre engendré à l’insouciance de ces énergumènes a fini par exacerber le patience de tous et nuit à la sécurité des jeunes écoliers et des lycéens se rendant à leur établissements scolaires. Face à ces bolides, encore faut-il le souligner, les passants ainsi que les personnes âgées, les malades n’ont pas le réflexe de celui, d’un jeune pour s’écarter pour ne pas être renversé par ces grands machins dangereux qui font la loi et de surcroit méprisent les paisibles citoyens. Et de plus certains vont jusqu’à brûler les feux tricolores, situées ici et là à travers la ville dépités de nombreux habitants par cette invasion de motocyclistes, nous dirons à vive voix. « Nous sommes perturbé, nos enfants n’arrivent pas à trouver le sommeil, quant aux personnes malades et âgées c’est l’enfer ».


Mourad.D
Samedi 10 Octobre 2009 - 23:44
Lu 422 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 22-09-2020.pdf
2.88 Mo - 21/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+