REFLEXION

SOLIDARITE AVEC LES ORPHELINS ET LES DEMUNIS A ORAN : Plus de 300 repas copieux servis quotidiennement

La solidarité avec les démunis a fini par devenir une tradition bien établie à la commune d’Oran. Depuis, elle aménage chaque mois de Ramadhan un local spacieux avec un grand hall en un restaurant de la rahma en plein air en face du siège de la CNAS au grand boulevard du colonel Abderrezak à proximité de la station El Bahia d’Oran.



Correctement entretenu par l'équipe qui assure son fonctionnement, ce lieu d'accueil sert chaque jour plus de 500 repas aux nombreux démunis et gens de passage qui y affluent. Louable geste s'il en est, cette initiative initiée par la chanteuse du Ray Hadja Halima Zahouania a été bien appréciée par les présents, est plus que salutaire d'autant plus qu'elle permet à des centaines d'âmes de rompre le jeûne surtout que ces dernières n'ont généralement pas où aller en ce mois de piété et de dévotion et solidarité. Hier soir,  les 300 repas étaient préparés par Hadja Halima en compagnie des bénévoles notamment l'excellent international Nacer Benchiha en compagnie du cheikh Djelloul, Mokhtar Chibani et des anciens joueurs du MCO qui ont honorés de leur présence pour prendre part à cette opération de solidarité, première du genre initiée par l'association des internationaux sous la houlette de Nacer Benchiha, qui n'a ménagé aucun effort en compagnie de la bienfaitrice  Hadja Halima Zahouania qui était au secours de cette frange de la société des enfants orphelins et familles nécessiteuses. Pour mieux servir ses «hôtes», 18 bénévoles ont été recrutés en plus de deux cuisiniers de métier. Hadja Halima souligne que c'est elle qui a choisi le personnel qu'elle connaît parfaitement. D'ailleurs, ceux-ci travaillent bien et sont chaleureux. Un aspect très important, étant donné qu'ils sont appelés à servir des gens majoritairement démunis et en manque de chaleur familiale. Aide cuisinière, une employée fait savoir que dans le souci d'assurer un meilleur service, le responsable du restaurant a pris la bonne décision de scinder le personnel en deux équipes qui se relient. Par ailleurs, occupant le rez-de-chaussée, le restaurant est composé d'une salle spacieuse et d'un hall soigneusement aménagé. Durant la matinée, ce dernier est utilisé comme espace de préparation de différents légumes, alors qu'il est aménagé en salle à manger à l'approche de la rupture du jeûne. Ici, quelque deux cents repas sont servis, tandis qu'une centaine de repas est servie à l'intérieur de la salle. Cependant, l'affluence est telle que le restaurant s'est avéré exigu. Toutefois, le responsable ne manquant pas d'imagination,  a décidé de servir les gens de passage par groupe dès la rupture du jeûne. Ainsi, grâce à cette formule, les retardataires peuvent savourer un repas, une fois les premiers arrivés ont fini de manger. A la fin de cette soirée conviviale Hadja Halima les larmes aux yeux, n'a pas manqué pour remercier l'ensemble des présents et invités d'honneur qui ont honorés de leur présence pour prendre part à cette action de solidarité qui a été d'une réussite totale.

Medjadji H.
Mercredi 22 Mai 2019 - 19:01
Lu 394 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 26-06-2019.pdf
3.61 Mo - 25/06/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+