REFLEXION

SANS SALAIRE DEPUIS 7 MOIS : Les journalistes de ‘’Temps d’Algérie’’ interpellent le Président



 Les 400 travailleurs du groupe médiatique appartenant à l'homme d'affaires en prison, Ali Haddad, ont lancé  jeudi un véritable cri de détresse au chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune auquel ils demandent d'intervenir pour faire cesser leur calvaire.  Dans un communiqué rendu public, les employés du groupe Médias Temps Nouveaux qui comprend la chaîne de télévision Dzair et les deux quotidiens, Le Temps en français et Al waqt en arabe, constatent que l'administrateur du groupe désigné par le ministère de la justice n’a pas tenu parole concernant le payement de leurs salaires.  En effet, rappellent, les employés, celui- ci a promis au syndicat des travailleurs il y a une dizaine de jours que au moins "quatre salaires sur sept" allaient être virés "au plus tard dans une semaine". Or, le délai est largement consommé sans qu’aucun sou ne soit viré dans les comptes des journalistes et des techniciens et autre personnels de soutien.  C'est pourquoi, ils ont décidé de s'adresser directement au président de la République dans l'espoir de voir leur calvaire prendre fin.  Pour rappel, les 400 travailleurs du groupe médiatique broient du noir depuis l'emprisonnement de leur patron Ali Haddad le 2 avril 2019.

Nadine
Vendredi 28 Février 2020 - 15:50
Lu 414 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 09-04-2020.pdf
4.71 Mo - 08/04/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+