REFLEXION

RECONDUCTION DU CONFINEMENT PARTIEL : Le gouvernement annonce de nouvelles mesures

Le gouvernement a annoncé, ce lundi 29 juin, de nouvelles mesures dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Coronavirus qui a déjà fait plus de 900 morts en Algérie.



En effet, le Premier Ministre Abdelaziz Djerad a arrêté une série de dispositions visant à renforcer la démarche progressive et flexible adoptée, adossée à un meilleur ciblage des mesures restrictives préconisées dans la gestion de l’urgence sanitaire liée au Coronavirus. La reconduction jusqu’au 13 juillet 2020 du dispositif actuel de réaménagement du confinement à domicile prévu par le décret exécutif n°20-159 du 13 juin 2020, qui prévoit la levée du confinement à domicile pour dix neuf (19) wilaya et l’instauration d’un confinement à domicile de 20h00 au lendemain 05h00 du matin pour 29 autres wilayas, à savoir : Boumerdes, Souk Ahras, Tissemsilt, Djelfa, Mascara, Oum El Bouaghi, Batna, Bouira, Relizane, Biskra, Khenchela, M’sila, Chlef, Sidi Bel Abbes, Médéa, Blida, Bordj Bou Arreridj, Tipaza, Ouargla, Bechar, Alger, Constantine, Oran, Sétif, Annaba, Bejaia, Adrar, Laghouat, El Oued. « Toutefois, Mesdames et Messieurs les Walis doivent, lorsque la situation sanitaire l’exige et après aval des hautes autorités du pays, procéder au confinement partiel ou total ciblé d’une ou de plusieurs localités, communes ou quartiers connaissant des foyers ou des clusters de contamination », a indiqué un communiqué des services du premier ministre.  Il est fait obligation aux walis, chefs de daïra, présidents d’APC de décider de mesures supplémentaires applicables localement, en fonction de la situation sanitaire de la wilaya et d’entamer les visites régulières et permanentes des centres hospitaliers pour examiner la situation exacte dans lesquels ils se trouvent et rendre compte quotidiennement aux autorités sanitaires. Toute défaillance qui n’est pas signalée entrainera des sanctions à l’égard des responsables de ce dysfonctionnement. Les autorités locales et les services de sécurité ont été instruits à l’effet d’appliquer, avec toute la rigueur et la fermeté nécessaires, les sanctions prévues par la loi et les règlements en vigueur y compris la verbalisation, la mise en fourrière et la formalisation des procédures judiciaires appropriées, à l’encontre de tout contrevenant aux mesures de prévention sanitaire. Les services du ministère du Commerce sont dans l’obligation de procéder à des actions de contrôle au niveau de certains commerces de quartiers et de marchés, accompagnés de la force publique, pour la fermeture immédiate du commerce, le retrait du registre de commerce ainsi qu’une sanction pécuniaire et dissuader tout comportement contraire aux lois et règlements en vigueurs. Il s’agit d’exiger des commerçants le respect des protocoles de prévention sanitaire, notamment l’obligation du port de masque et la distanciation physique pour toute personne qui accède à l’espace commercial.

Ismain
Mardi 30 Juin 2020 - 16:55
Lu 317 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 14-07-2020.pdf
3.8 Mo - 13/07/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+