REFLEXION

Qui sont ces responsables épinglés par le Bouchi ?



Plusieurs sources médiatiques évoquent un grand séisme qui va frapper les intouchables et les fils des intouchables de la haute sphère. Une reprise en main du dossier de l’Escobar algérien, Kamel El-Bouchi par la justice, Dieu merci on va oublier un peu ce Choléra qui nous hante le quotidien et ses fake news qui ont provoqué l’hystérique chez les medias et les citoyens en quête d’une vérité absolue.
Le deuxième épisode du Feuilleton du diable de Palestro, a provoqué cette fois-ci, une diarrhée aigüe chez le doyen des Imams de Bouira après que la chaine de télévision ‘’Dzair News’’ a cité son nom dans l’affaire de la coke. Ce medias a révélé que les enquêteurs auraient intercepté des échanges téléphoniques entre lui et le Bouchi, et ont découvert une somme de 3 milliards dans le compte de son épouse. Une information qui a été vite démenti par Ennahar TV, il n'y a pas de fumée sans feu !
Les auditions relatives à l’affaire des 701 kg de cocaïne reprennent aujourd’hui, jeudi 30 août, au tribunal criminel de Sidi M’hamed  à Alger. L’enquête entre dans sa phase la plus sérieuse, pour transpercer les rangs des intouchables, ‘’ASHAB EL MAALI’’ et tirer les oreilles des enfants gâtés de certains ministres, walis et quelques gradés de la police et de l’armée ?
Des ministres, des fils des généraux et des hauts responsables ! Parmi la longue liste de personnes qui seraient convoquées, des enfants gâtés de deux anciens généraux limogés par le président pour ne pas parasiter l’enquête en cours , également le fils d’un ancien premier ministre, le fils d’un  wali en fonction et quelques membres du gouvernement( actuels et anciens ) , également les noms de quelques chef de partis politiques et même des noms de quelques soi-disant chefs de partis de l’opposition qui gueulent la transition et la démocratie sont cités comme porteurs du nouveau virus du choléra des richissimes causé par le Boucher de Lakhdaria .    
Les casseroles rattrapent aussi un des grands gradés de l’institution militaire limogé lui aussi par le Président Bouteflika. Ce général selon des informations qui ont fait boule de neige avait bénéficié au nom de son fils de deux appartements haut standing estimés à huit milliards de cts, dans l’une des promotions Immobilières de Kamel El-Bouchi.
La présidence veut aller jusqu’au bout dans cette affaire qui a failli salir l’intégrité du pays au niveau mondial. Quelques soit leurs rangs ! Aucun, ni intouchable, ni ministre, ni général tous devront passer devant la barre. La convocation du fils de l’ancien DGSN et de l’ancien premier ministre est un signe fort de la volonté de la présidence de nettoyer l’Algérie des oligarques. Le président l’avait dit clairement que personne ne sera épargné quelque soit son rang ! Outre le fils de ce général, des ministres seront cités à comparaître très prochainement devant le juge !
L’épidémie du Bouchi gagne déjà la ville d’Oran, où des informations circulent au sujet d’un ancien général qui a mis en vente tout son patrimoine foncier, il veut liquider tous ses biens et sauver sa peau avant d’être traîné dans la boue.

 

Belkacem
Mercredi 29 Août 2018 - 20:26
Lu 3543 fois
Edito
               Partager Partager

Dans la même rubrique:

Un âne au volant - 23/09/2018

1 2 3 4 5 » ... 163

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma