REFLEXION

Quand Ouyahia s’est opposé au projet de loi incriminant le colonialisme !



L’ancien député FLN, Moussa Abdi, est revenu lors du forum d’Echorouk sur les motifs  du projet de loi incriminant le colonialisme et son enterrement par les députés et chefs de groupes parlementaires ayant refusé d’y adhérer. Moussa Abdi a affirmé que le président du groupe parlementaire RND, le défunt Miloud Chorfi avait refusé le projet, justifiant son refus, par le fait d’avoir “reçu des instructions du secrétaire général du parti, Ahmed Ouyahia portant refus dudit projet”. Idem pour Layachi Daadoua du FLN qui a lui-aussi refusé de signer en faveur du projet. “Louisa Hanoune, secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT) et cheffe du groupe parlementaire de son parti a également refusé de signer tout comme tous les députés de sa formation ainsi que ceux du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD)”, a-t-il révélé. Interrogé sur l’attitude du président d’APN de l’époque, Abdelaziz Ziari, l’initiateur dira: “Ziari s’est constitué comme obstacle anticonstitutionnel pour bloquer le projet”, précisant que “ce dernier rejette le projet dès qu’il soit transmis dans son bureau en jouant la carte de prérogatives”. L’interlocuteur a affirmé que le projet portant incrimination du colonialisme était victime de vide constitutionnel, ce qui n’a pas permis aux initiateurs de saisir le conseil constitutionnel après le refus du projet de la sorte.

Réflexion
Mardi 13 Août 2019 - 19:46
Lu 20813 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 18-08-2019.pdf
3.01 Mo - 17/08/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+