REFLEXION

POUR LA DEUXIEME FOIS : Des Mostaganémois marchent pour la présidentielle

Encore une fois, des Mostaganémois ont répondu à l’appel des organisations de masse pour rejeter haut et fort toute ingérence étrangère dans les affaires intérieures du pays. En effet, pour la deuxième fois, des citoyens de la wilaya de Mostaganem ont organisé, hier dimanche, une marche pacifique de soutien à la tenue de la prochaine élection présidentielle et à l’armée nationale populaire (ANP), a-t-on constaté.



Les participants à cette marche la deuxième  du genre dans la wilaya ont arboré le drapeau national et des banderoles exprimant  le soutien au prochain scrutin le considérant, selon certains d’entre eux, comme "issue à la crise que vit le pays". Parmi les manifestants ont figuré des travailleurs des divers secteurs dont celui de la jeunesse et des sports, de l’ADE et des représentants de l’UGTA, de la coordination locale des retraités et invalides de l’ANP et de la société civile. La marche a débuté sur l’esplanade de l’hôtel de ville de Mostaganem avant de sillonner le centre-ville scandant notamment, "vote pour l’Algérie", "l’Algérie forte par son peuple, sécurisée par son armée" "armée et peuple, frères". Les participants ont également fermement rejeté l’ingérence étrangère dans les affaires du pays en arborant des pancartes sur lesquelles l’on pouvait lire "ingérence étrangère destructrice des Etats", "non à l’ingérence étrangère" et "non à l’ingérence du parlement européen dans les affaires intérieures du pays". D’anciens appelés du Service national mobilisés durant la décennie noire ont également participé à la  marche pacifique pour exprimer leur soutien «absolu» à l’Armée nationale populaire (ANP) et à la tenue de la prochaine élection présidentielle, a-t-on remarqué. Les participants à cette marche, rejoints à l’occasion par des citoyens des communes environnantes, ont brandi l’emblème national et des pancartes, affirmant leur soutien «inconditionnel» à la démarche de l’institution militaire «pour la protection de l’unité et de la stabilité du pays». «Nous sommes prêts à servir de nouveau dans les rangs de l’ANP, comme nous avions déjà accompli notre devoir national durant la décennie noire», ont assuré les manifestants, exprimant leur «détermination à protéger l’honneur de l’institution militaire digne héritière de l’Armée de libération nationale», ont-ils indiqué. «Le processus démocratique, en cours en Algérie, est unique à l’échelle régionale», ont-ils, par ailleurs, estimé, se félicitant de l’accompagnement assuré par l’armée au Hirak, sans l’enregistrement d’incidents, tout en insistant sur l’impératif de l’élection d’un président, considérée «comme l’unique voie pour bâtir une nouvelle Algérie».

Riad
Dimanche 8 Décembre 2019 - 15:50
Lu 1841 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 14-07-2020.pdf
3.8 Mo - 13/07/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+