REFLEXION

POMME DE TERRE DE MOSTAGANEM : 1 million de quintaux pour casser les prix



L’opération de récolte de  la pomme de terre de fin de saison a débuté ce mois-ci  à travers  les différents  champs de la wilaya  de Mostaganem à l’image de Souaflia, Safsaf , Sour et Ain Tédelès  où il est attendu, selon des sources à la Direction de l'agriculture, une production d’environ un  million de quintaux. Cette production sera enregistrée avec une moyenne de 750 hectares de superficie cultivée en utilisant des semences locales importées  de la wilaya d'Ain El-Defla. La commercialisation de ce légume a été lancée sur les différents marchés de la wilaya  et les  wilayas avoisinantes ainsi  que celles de l'Est du pays, puisque la wilaya de Mostaganem est considérée comme l'un des principaux fournisseurs de ce légume, en plus de la wilaya d’El Oued. Ce qui a influx sur son prix sur le marché, où elle est passée de 85 kg à 50 kg au niveau  du marché d’Ain Sefra .La même source a confirmé que la récolte se poursuivra jusqu'au mois prochain pour atteindre des prix inférieurs à 50 kg par kg. De nombreux marchés de fruits et légumes ainsi que les routes et les rond points existants à travers la wilaya de Mostaganem affichent une exposition abondante de deux types de pommes de terre , la rouge et la blanche, complètement couvertes de sable stockée dans des chambres froides et cédée à des prix à la consommation allant de 60 dinars par kilogramme tout en avançant qu’elle a été récemment récoltée. D'un autre côté de nombreux détaillants à travers les marchés que nous avons rencontrés ont déclaré que le phénomène de la pomme de terre récoltée avec du sable n'est pas nouveau, du fait que les vendeurs ont pris l’habitude à chaque début de récolte, ce qui cause  des pertes importantes aux détaillants et par conséquent aux consommateurs à l’acquisition de cette fécule pleine de sable. L'un des vendeurs au détail de pommes de terre a révélé qu'une caisse de 25 kg de pommes de terre contient près de 5 kg de sable. Tandis que l’un des agriculteurs spécialisé dans la culture de pomme de terre a attribué ce phénomène principalement aux précipitations qu’avait connues la wilaya récemment ce qui a fait que les agriculteurs ont commercialisé leur produit sans le nettoyer.                     

Gana Yacine
Mercredi 28 Novembre 2018 - 18:04
Lu 493 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 27-06-2019.pdf
3.26 Mo - 26/06/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+