REFLEXION

ORAN SE PREPARE POUR LES VACANCES D’ETE : L’APC de Bousfer sensibilise aux gestes barrières

La municipalité balnéaire de Bousfer est à pied d’œuvre pour remettre à niveau sa bande côtière et les espaces publics au niveau de ses plages, et ce, en prévision des nouveaux horaires du couvre-feu sanitaire, à savoir 06h00/23h00, et de l’éventuelle réouverture des plages.



De nouvelles données qui nécessitent de nouvelles approches pour s’adapter à une situation sociale qui évolue en pleine période d’épidémie de COVID-19. De ce fait et au même titre du village balnéaire de Bousfer plage, l’APC a concentré une partie de ses ressources humaines et techniques pour l’aménagement du grand boulevard côtier de de Bomo plage principale destination des habitants de cette localité et de celles d'Oran  en période estivale, notamment avec l’allègement du confinement. À cet effet,  les membres des différentes associations de la société civile et autres relevant de la  jeunesse et des sports de daïra de Ain Turck ont mené une série d’opérations de nettoiement au niveau de la plage de Bomo plage et des Corales  installant de nouvelle bennes à ordures et opérant quelques actions de restauration de l’aspect urbain tout au long de cette côte. En prévision de l’afflux de citoyens les agents d'hygiène ont  procédé à la désinfection des endroits, espaces et parcs publics des environs.   Dans le même contexte, l’APC de  Bousfer mène sans relâche des campagnes de sensibilisations et de distribution de bavettes auprès de la population de cette commune, notamment au niveau des zones d’ombre à l’image de la localité du village agricole dite Karia. Des actions nécessaires en vue de la prochaine réouverture des mosquées de la  wilaya, à partir du 15 août. De ce fait, les agents de l’APC, la protection civile et la direction de la santé, informent les citoyens sur les modalités d’approche et les gestes barrières à adopter dans les lieux de culte, et ce, afin de limiter les risques de contamination pendant les prières. Une tache des plus complexes en raison de la non-adhésion de la population, qui encore aujourd’hui fait fi des gestes barrières et action préventive contre la propagation du COVID-19, à commencer par le simple port des bavettes.

Medjadji H
Lundi 10 Août 2020 - 16:38
Lu 366 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 27-09-2020.pdf
2.6 Mo - 26/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+