REFLEXION

ORAN : Le village touristique de Bousfer-plage plongé dans le noir

Un véritable calvaire que vivent les touristes et habitants du village côtier de Bousfer plage relevant du chef lieu de la commune de Bousfer village. Ainsi, après avoir réalisé une aire de jeux à coups de millions, cette aire de jeux est dans un état de dégradation très avancé, dans l'abandon et plongé dans le noir durant la nuit sans aucune mesure sécuritaire.



Après avoir patienté durant plusieurs semaines, le Comité du village a décidé de sortir de sa réserve et de saisir la presse sur le problème d’absence d’électricité dans lequel le village se débat depuis deux mois. « Plusieurs pétitions et réclamations adressées aux responsables locaux et au chef d’agence d’Ain El Turck de Sonelgaz sont restées sans réponse et les responsables sont aussi restés insensibles au calvaire que nous vivons au quotidien depuis plus de deux mois déjà, période qui témoigne de notre patience, de notre sagesse à privilégier les voies légales, du dialogue et de la réclamation pacifique, dans le respect de la hiérarchie. Après la période glaciale que nous venons de subir avec le blocage des voies d’accès, le manque de gaz, vivant dans l’indifférence totale avec le strict minimum et une situation critique, est venue s’ajouter le problème d’électricité, dont nous ne jouissons pas convenablement chaque jour que du petit matin jusqu’à 13 heures, et puis, plus rien… », déplorent les citoyens. Selon ces derniers, ce problème est dû à la capacité inadaptée du transformateur, raccordant en totalité les abonnés du village Bousfer plage, une partie importante du village, ainsi qu’une partie des Coralès. Le comité du village ajoute que le dit transformateur a été remplacé sans raisons apparentes. L’ancien transformateur a fonctionné normalement durant dix années, ajoute-t-on. Les responsables du Comité du même village déplorent en outre l’inertie des responsables au niveau wilayal saisis au sujet du problème d’électricité. Ils enchainent que tout au long de ces deux mois, ils ont puisé toutes les voies de recours administratives légales. Les concernés disent avoir saisi madame le maire de leur localité, le président de l’assemblée populaire de wilaya, le chef d’agence Sonelgaz d’Ain El Turck,  mais en vain. Ils estiment que leur problème étant local, sa solution ne pourrait être que locale. C’est ainsi qu’il a été décidé par le comité de village de saisir directement le wali d'Oran par écrit :« Par la présente, nous venons frapper aux dernières portes susceptibles de régler notre problème définitivement, en vous demandant de rappeler à chacun des responsables concernés les droits, les devoirs et les responsabilités que lui confèrent ses fonctions ».Les représentants des villageois estiment que si le mutisme de l’administration se poursuit, ils seront dans l’obligation d’avoir recours à des actions de protestation. Enfin, les citoyens exigent le respect et la dignité qui leur sont dus, le rétablissement de leur droit à l’électricité par un courant stable et continu, le remplacement de l’actuel transformateur par un autre plus puissant pouvant desservir correctement tous les abonnés déjà raccordés et prévoir le raccordement des nombreuses constructions en cours et à venir dans le cadre des constructions rurales par lesquelles l’Etat tente de juguler l’exode massif des populations vers les villes. Aussi, il est demandé le rétablissement de l’éclairage public qui a été coupé pour renforcer le courant dans les foyers. Par ailleurs, les mêmes citoyens revendiquent le raccordement des habitations en instance et la remise en état des compteurs coupés et déplombés. Enfin, le Comité de village demande  la prise en charge de cet espace de détente qui est en train de se dégrader de jour en jour, et ce, au vu et au su de tout le monde.

Medjadji H.
Samedi 27 Juillet 2019 - 19:52
Lu 646 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 21-09-2020.pdf
1.94 Mo - 20/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+