REFLEXION

ORAN : Démantèlement d'un réseau de trafic de drogues à Saint Pierre



Agissant sur information, les éléments des services de la 17e sûreté urbaine de St Pierre ont réussi à mettre hors d'état de nuire  un groupe de malfaiteurs qui avait transformé une maison dans un quartier du centre-ville d’Oran en atelier clandestin de fabrication et de contrefaçon de psychotropes de type "Ecstasy" avec l’utilisation de produits pharmaceutiques mélangés à d’autres produits chimiques nocifs a-t-on appris ce dimanche de source bien informée au niveau de la sûreté de la wilaya d’Oran. Les 04 individus, âgés entre 19 et 33 ans ont été arrêtés par les  policiers de la 17e sûreté urbaine à Haï Yaghmoracen (ex Saint Pierre) au centre-ville d’Oran,  en précisant que ce coup de filet a été réalisé suite à une enquête enclenchée sur la base d’informations indiquant que des individus commercialisaient des comprimés psychotropes qu’ils fabriquaient eux mêmes mettant ainsi en péril la vie des consommateurs de ces substances. Les investigateurs ont élaboré un plan minutieux qui consistait d’abord à identifier les trafiquants après les avoir mis sous surveillance. Les enquêteurs ont pu localiser l’atelier clandestin créé par les membres de la bande. Ces derniers avaient loué un appartement où ils fabriquaient clandestinement des psychotropes de type ecstasy, selon les précisions de la même source. Munis d’un mandat délivré  par le procureur de la République près le tribunal d’Oran, les enquêteurs ont procédé à la perquisition dudit appartement  et procédé à la saisie de 150 comprimés psychotropes contrefaits. Ils ont également découvert un lot important de médicaments, entre autres, 4 boîtes de Paracétamol de 50 mg, 11 boîtes Dulik 1 gramme – 14 boîtes de Panadol, 14 boîtes de Doliprane, 1 boîte de Vitamine Upsa et de la poudre. Du dentifrice, une lampe néon, des flacons de liquide violet, une pâte également de couleur violet et des boîtes de médicaments vides ont été également découverts ainsi qu’un batteur électrique utilisé  dans le mélange de tous ces produits pour fabriquer les comprimés d’ecstasy, a-t-on expliqué de même source. Tous les mis en cause ont été présentés devant le magistrat- instructeur près le tribunal d'Oran pour les chefs d'inculpation d'association de malfaiteurs spécialisée dans le trafic et la commercialisation des psychotropes et ont été écroués en attendant leur comparution en audience.               

Medjadji H.
Lundi 10 Août 2020 - 16:38
Lu 425 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 20-09-2020.pdf
3.68 Mo - 19/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+