REFLEXION

Non application des directives présidentielles : Des walis pourraient être limogés



L’heure de rendre des comptes ne devrait pas tarder à sonner pour les walis, affirme le site bourse-dz. En février dernier cette corporation a été  en effet invitée par Abdelmadjid Tebboune  à redresser la barre et retourner au plus vite à sa mission  originelle. Des instructions fermes leurs avaient été adressées lors d’une rencontre d’un genre nouveau. L’essentiel du message qui leur avait été adresse pouvait alors se résumer en une phrase: l’urgence d’un retour à  un travail de proximité, d’écoute du citoyen bien souvent plongé dans un désarroi dévoilé  lors d’un reportage diffusé à  cette occasion. Des images poignantes  contenues  dans un documentaire inattendu, ont défilé sous les yeux  des présents. Intitulé Zones d’ombres, le reportage  a mis  à nu une réalité déchirante. Sous les yeux des algériens qui ont pu eux aussi suivre en direct le documentaire retransmis par plusieurs chaines de télévision, des directives très fermes ont été adressées aux walis et ceux-ci ont été sommés d’entamer un travail qui permettrait de commencer  à inverser la vapeur. Ordre leur a aussi été donné  d’axer leurs efforts pour  le retour de la confiance des citoyens désabusés et trop longtemps malmenés. Il se trouve que les trois mois accordés aux walis pour introduire de nouvelles habitudes se sont écoulés sans qu’aucune amélioration ne soit observée dans beaucoup de case. Dans plusieurs régions du pays, les portes de ces représentants de l’Etat demeurent hermétiquement fermées et leurs services administratifs tout autant confinés dans les anciennes habitudes indécollables. Des dénonciations d’abus ou d’indifférence continuent à se faire entendre ici et là. Les débuts de changements attendus n’ont pas eu lieu. L’échéance fixée par Tebboune approche, elle à grand pas, des têtes devraient tomber, murmure-t-on en coulisses.

Réflexion
Dimanche 3 Mai 2020 - 18:40
Lu 7438 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma