REFLEXION

Nekkaz demande à Zeghmati de le remettre en liberté



En détention depuis le 4 décembre 2019 à la prison de Koléa dans la wilaya de Tipaza, Rachid Nekkaz a adressé,  mardi 1er décembre, une lettre au ministre de la justice Belkacem Zeghmati. Le détenu Rachid Nekkaz estime dans sa lettre qu’il a été victime d’une injustice flagrante. En effet,   dans les détails, Rachid Nekkaz explique : « lors de ma demande de mise en liberté, un juge de le chambre d’accusation de le cour d’Alger a violé la loi, notamment l’article 128 de code de procédure pénale qui interdit de prolonger un mandat de dépôt de façon rétroactive avec 24 heures de retard ». « Le renouvellement de ma détention provisoire devait avoir lieu dans un délai de quatre mois à partir de la date de mon incarcération le 4 décembre 2019. Ce mandat de dépôt de renouvellement a été signé le 05 avril 2020 alors qu’il aurait dû être signé le 04 avril 2020 », a-t-il encore précisé. « Je vous demande de faire annuler la décision illégale et infondée » a-t-il lancé à l’adresse de Zeghmati. Rachid Nekkaz a enfin souligné qu’il souhaite que sa  remise en liberté soit ordonnée immédiatement par le ministère pour vice de procédure.

Réflexion
Mercredi 2 Décembre 2020 - 14:34
Lu 323 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma