REFLEXION

Moulay El Hassan sera-t-il roi du Maroc ?



Le roi du Maroc, Mohammed VI, devra mener le combat de sa vie pour parvenir à assurer la transmission du pouvoir à son fils par ailleurs héritier du trône, Moulay El Hassan. En effet, des membres du makhzen aidés par d’ambitieux officiers de l’armée royale craignent la grandissante  influence du premier cercle autour du prince héritier qui pourrait mettre un frein à leur ambition de succéder aux actuels dignitaires du makhzen, qui espèrent profiter du jeune âge de  Moulay El Hassan et de son inexpérience pour renforcer leur mainmise  sur l’économie du Royaume. Ce choc des titans entre l’ancienne garde et la nouvelle génération notamment de l’armée royale risque de perturber la succession au trône. Selon les dernières informations parvenues du palais, la nouvelle génération soutient le frère du roi,  Moulay Rachid, pour imposer le changement à la tête du makhzen, alors que leurs adversaires ne comptent pas laisser passer cette occasion de contrôler tout le Royaume  à travers le jeune Moulay El Hassan. Une véritable lutte à en croire aux dernières informations faisant état d’une tentative du frère du roi du Maroc, Moulay Rachid notamment, d’écarter le futur héritier, Moulay Hassan, aujourd’hui âgé de 17 ans, de la course individuelle vers le pouvoir au royaume. Une tentative qui aurait mis en danger le fils de Mohammed VI. Le prince héritier du Maroc, Moulay El Hassan, est-il en danger ? Cette question avait été posée au mois d’août dernier, quelques temps après la seconde intervention au niveau du cœur subie par le roi Mohammed VI, dans son palais à Rabat. A l’époque, il était même question d’un départ prématuré du roi du Maroc et d’une éventuelle succession anticipée à la tête du royaume. Le journal Maghreb Online avait saisi cette opportunité pour évoquer des remous au sein de la famille royale. Le chauffeur personnel du prince héritier aurait été « retrouvé » dans ses appartements, mort de deux balles dans la tête ». Maghreb Online était allé plus loin, révélant que « le même sort a été réservé au Colonel Youcef El Adadi, directeur du secrétariat principal au palais royal de Rabat ». Cependant,  il y a un groupuscule de militaires qui soutient, quant à lui, le cousin germain du roi, Moulay Hichem,  quatrième dans l'ordre de succession au trône. Ce dernier n’a pas de chance d’accéder au trône sauf au cas d’un coup d’Etat qui éliminerait les enfants de feu Hassan2. Finalement, entre Moulay El Hassan, Moulay Rachid et Moulay Hichem, c’est  les ‘’janissaires’’ du makhzen qui décideront.

Réflexion
Vendredi 27 Novembre 2020 - 14:58
Lu 1379 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma