REFLEXION

Mokri, le ‘’Morsi Egyptien’’ d’Algérie



Le vent du changement  qui a touché la haute sphère des institutions sécuritaires, a fait froid dans le dos de certains politiciens dont  leur corps ne s'adapte pas assez vite aux climats froids, eux qui ont toujours exercé la politique du chauffage de bureaux. De l’alerte à l’action, les islamistes et les soi disant démocrates annoncent l’approche du séisme du 5eme mandat et s’en vont en guerre contre le président Bouteflika, tout en faisant les yeux doux à l’armée pour l’impliquer dans la politique.Mokri, le patron du parti islamiste MSP hâte de quitter son lit de malade, saute de ses draps en hurlant alerte à la Coke, dans l’espoir de l’exploiter dans les prochaines présidentielles.  Samedi 14 juillet, à l’occasion de la fête nationale de la République française, le président du MSP Abderrezak Mokri a interpellé directement le chef d’état-major de l'ANP à s’impliquer dans le jeu politique en demandant indirectement à l'armée à faire barrage au 5e mandat et préparer une transition démocratique.  Cette annonce à vouloir mouiller l’armée algérienne, héritière de l'Armée de libération nationale (ALN) qui a combattu le colonialisme français, par hasard ou volontaire, le temps a voulu qu’elle sort d’une bouche d’un chef politique pire encore religieux, un certain samedi 14 juillet, coïncidant avec la fête de l’ancien colonialiste de l‘Algérie .Il aurait mieux fait de rester à l’hôpital après son accident pour faire un examen cérébral. Le pauvre Mokri qui affiche encore son ambition à devenir le premier ‘’Morsi d’Egypte’’ de l’Algérie, veut gagner le soutien de la tenue verte, un rêve qui va lui couter cher si ses dernières déclarations seront traitées d’une manière juridique et officielle. Un politique qui veut arriver à El-Mouradia sur un char, sans prendre en considération l’impact et l’effet de son appel sur la stabilité du pays, ne répond pas aux lois constitutionnelles du pays et doit répondre devant  qui de droit sur les dessous de ses appels qui nuisent à l’unité de l’armée et du pays.  De son côté le candidat malheureux des deux précédentes élections présidentielles, Ali Benflis, crie au scandale et dénonce une menace à la sécurité et à la stabilité de notre pays, désignant du doigt, l’affaire de la cocaïne qui selon lui confirme l’ampleur d’une corruption, généralisée qui constitue une atteinte grave à la sécurité nationale. Le patron de ‘’Taleyaa El-Houriat’’, qui nous a habitué à son réveil à la veille de chaque présidentielle, il est excusé de prendre la barque de Kamel El-Bouchi pour prendre le large, des élections de 2019 après que ses discours et ses programmes sont devenus démodés, il faut qu’il s’accroche le pauvre à n’importe quelle branche d’arbre pour pouvoir encaisser le prochain argent de la campagne électorale des présidentielles de 2019 pour savourer une belle retraite. Tandis que les autres politiciens, toujours sous le choc des derniers changements, tentent de se faire une virginité en s’appuyant sur les réseaux sociaux, pour semer le doute et lier les derniers changements perpétrés dans le corps de la sécurité de l’Etat. Une option de se souler dans leur méchanceté en attendant la fin du match.     
La vérité que tout le monde doit savoir ainsi que le ‘’fan’’ des frères des musulman , le patron de  Hamas  ,est que les derniers  limogeages des cadres douaniers, policiers et certains hauts responsables liés à l’affaire de Kamel El-Bouchi, n’a aucune relation avec les changements qui ont touché l’Armée pour la simple raison que le ministère de la défense nous a habitué à opérer  des changements et des promotions dans le corps de la défense à la veille de chaque fête nationale(la fête nationale de l’ indépendance et fête du déclenchement de la révolution).

 

Belkacem
Dimanche 15 Juillet 2018 - 18:25
Lu 1036 fois
Edito
               Partager Partager

Dans la même rubrique:
1 2 3 4 5 » ... 230

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 07-12-2019.pdf
3.58 Mo - 06/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+