REFLEXION

MOTS POUR MAUX : Les ‘’urgences’’ de toutes les attentes !



Finalement, certains services des Urgences Médico Chirurgicales (UMC) relevant des établissements publics hospitaliers de notre pays ne semblent point porter leur nom qui  sonne si faux car ils ont fini par perdre ce qualificatif, ils n’ont malheureusement rien d’urgent, ils ont fini par  ressembler étrangement à ces vastes salles d'attente de gares perdues, au sein des communes marginalisées où les pauvres voyageurs attendent vainement le car d'un hasard trop incertain ! Ils ont fini par n'être que des lieux de désolation au-delà de minuit où les malheureux malades croupissent sous les gémissements à l'attente d'un secours médical qui prend tout son temps pour se réaliser et qui souvent préfère attendre le lever du jour pour se déclarer. A ce titre ,certains malades ayant le malheur de souffrir de maux après minuit, se voient contraints de supporter davantage leurs pénibles souffrances en attendant d'abord que l'infirmier daigne se lever de sa cache où il se terre et se pointe pour le faire passer, que le médecin de garde fini  à son tour , de roupiller dans sa chambre et ose finir avec ses rêves  pour se redresser , se frotter les yeux et  enfin se décider a se montrer à la salle de consultation . Après ,le misérable malade doit patienter encore  et attendre  toujours que l'autre infirmier de la salle de soins,, réapparaisse après une longue heure de sa recherche, et daigne lui faire une injection pour soulager son mal « déjà malade »  de trop attendre pour disparaître .Malheureusement et souvent, d'autres malades n'ont guère  cette chance là  de se faire soigner aux urgences, pour tant d'autres raisons de fâcheuses indisponibilités ,telles que l'occupation du médecin de garde avec d'autres malades mis en observation, les infirmiers trop occupés à soigner les patients « internes » ,et surtout ces pannes récurrentes des appareils de radiographies et de manque de produits pour les analyses biologiques qui malheureusement ne surviennent qu'au cours de la nuit et obligent les pauvres malades d'attendre le jour pour que cesse subitement tous les empêchements et toutes les pannes !

L.Ammar
Dimanche 23 Octobre 2016 - 17:53
Lu 394 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 03-06-2020.pdf
4.75 Mo - 02/06/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+