REFLEXION

MOSTAGANEM : Plusieurs feux tricolores en panne



Plusieurs  feux tricolores, installés à travers la wilaya de Mostaganem sont en panne depuis plus d’une semaine, à l’exception de certains qui fonctionnent  normalement. Dans cette ville qui connaît des difficultés en matière de circulation routière, surtout pendant les heures de pointe, à cause des interminables travaux de Tramway, les automobilistes n’arrivent pas à comprendre pourquoi cette panne perdure. Aussi, plusieurs citoyens que nous avons contactés nous ont déclarés que l’actuel plan de circulation du centre-ville est dépassé et qu’il est temps de le changer. Ces derniers n’ont pas hésité à afficher leur déception quant à l’état déplorable dans lequel se trouvent les feux de signalisation de leur ville. Ils espèrent leur remise en état.  «C’est incroyable, des feux de signalisation non fonctionnels au vu et au su de tout le monde en plein centre-ville et les services chargés de leur entretien semblent inexistants !», dit un citadin, qui ajoute : «Leur remise en état est indispensable pour une bonne circulation dans la ville.». La défectuosité de ces feux tricolores a souvent été source d’altercation entre les usagers de la circulation, à savoir les automobilistes, motocyclistes et autres piétons. Un autre problème se pose, et qui est celui du  réseau routier de la ville de Mostaganem, lequel  est  dans un état de dégradation très avancée notamment après les dernières averses de pluie. Ce qui n’est pas sans susciter la colère des automobilistes qui ne cessent de déplorer cette lamentable situation. Des crevasses, nids de poule et autres fossés irréguliers qui caractérisent la plupart des quartiers qui sont perçus avec inquiétude par la population. Les conducteurs des véhicules arrivent mal à supporter le calvaire que leur offre l’état de certaines rues et ruelles de Mostaganem.  Une dégénérescence perpétuellement mal vécue par ces derniers, qui ne savent plus à quel saint se vouer. Ce malaise s’explique par la dégradation avancée des chaussées, laissant des creux facilitant  la stagnation des eaux de pluie, notamment à l’intérieur des cités qui souffrent. Il est, en effet, difficile de slalomer entre les nids de poule, crevasses et ornières qui parsèment toute la chaussée.             

G.Yacine
Mercredi 20 Novembre 2019 - 15:44
Lu 385 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 14-12-2019.pdf
3.5 Mo - 13/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+