REFLEXION

MOSTAGANEM : La plage de Kharrouba dans un état désastreux !

L’image que renvoie actuellement la plage de « Kharrouba » ne fait pas honneur du tout ni à la communauté mostaganemoise, ni aux visiteurs et encore moins aux vacanciers qui viendraient, dans moins d’une semaine, profiter des courts moments séparant la rentrée sociale.



L’image actuelle de la plage devrait avoir un peu de respect au moins au saint patron « Sidi Mejdoub » qui, de son mausolée, surplombe majestueusement sa large baie, dans une vue  panoramique à couper le souffle. Avec un état pareil, c’est le désastre assuré pour les vacanciers qui ne l’ont pas encore visitée. Comme le montrent les images, barques de pêches occupant ,pêle-mêle, une bonne partie de la plage, des saletés et de la mousse verdâtre, une senteur bizarre de la pollution par les eaux usées, non traitées, qui se déversent directement dans l’eau de mer, un sable d’une surface meurtrie en disent long sur l’état d’abandon dans lequel, cette mythique station balnéaire la plus populaire de Mostaganem, a été confinée ,elle aussi. En plus, les fréquentes coupures du courant électrique la plonge fréquemment dans l’obscurité qui fait naitre une appréhension d’un sentiment d’insécurité car, selon les riverains, la zone de la plage reste souvent dans le noir pendant deux jours d’affilée. Les autorités locales concernées gagneraient d’agir au plus vite  pour mobiliser les entreprises locales à résoudre les problèmes qui se posent actuellement sans oublier d’abord de faire intervenir le service de la prévention du secteur de la santé pour effectuer des analyses microbiologiques et chimiques de dépistage des agents pathogènes et des éléments toxiques dissouts dans l’eau de mer. Pour le reste, rappelons que la zone de Kharrouba fait partie des domaines des « zones d’expansion Touristique »(ZET) et dont l’étude de projet ne semble pas encore achevée. Avant la date de l’ouverture officielle des plages prévues pour le 16 du mois courant, il serait utile que l’état des lieux  soit évalué pour être suivi d’un planning d’opérations à mener dans le sens d’un aménagement de remise en état de la plage.

Younes Zahachi
Mardi 11 Août 2020 - 16:58
Lu 3358 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 23-09-2020.pdf
3.28 Mo - 22/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+