REFLEXION

MASCARA : Le problème des espaces verts demeure posé



Voulant rendre aux espaces verts leur mission de lieux de détente pour les familles et leurs enfants et les libérer des mains des délinquants qui ont élu refuge, les responsables de la wilaya ont jugés utiles de les affecter à de jeunes investisseurs, mais ces derniers ont dévié les espaces verts de leur mission de lieux de détente, en lieux commerciaux. En effet, les espaces verts abritent aujourd’hui des constructions illicites qui ont occupés une bonne partie des espaces réservés à la verdure pour l’emplacement de kiosques en dur qui ont défiguré l’esthétique de la ville pour servir de café au lieu des crèmes et des glaces comme mentionné sur les arrêtés d’attribution à titre temporaire. On voit tout sauf ce qui est nécessaire, des pneumatiques, des roseaux mal fait, des rideaux en sachets de plastique et dedans des chaises en plastiques payant à la place des bancs publics. Cet état de fait oblige les familles à boycotter ces lieux. Il y a la dégradation biologique et environnementale, ainsi que l’esthétique et le décoratif.      

B. Boufaden
Dimanche 15 Septembre 2019 - 16:56
Lu 326 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma