REFLEXION

MASCARA : Aid El Fitr cette année était plus virtuel



Cette année, Aïd El Fitr a été célébré dans le confinement par la faute de la pandémie du coronavirus.  En effet, chaque famille s’est contenté de se rassembler chez elle, sans visite étrangère, confinement oblige. Les enfants ont mis leur nouveau habit pour se pavaner a l’intérieur de la maison, le plat habituel de gâteaux était installé tôt le matin sur la grande table sans qu’il y des visiteurs. Les cimetières étaient également vides, pas la moindre visite, la consigne a été appliquée, certaines filles et leurs mères se sont permis de faire un petit tour en ville pour se dégourdir les jambes, dans des rues presque désertes, pas d’ambiance, pas de visites familiales. Mieux vaut s’abstenir que de revenir chez soi avec le virus dans le corps, ou une contamination de toute la famille. On célèbre un Aïd virtuel et  en bonne santé, mieux qu’un Aïd animé et une contamination. Concernant, la journée de l’Aïd sans véhicule ni Moto, les automobilistes et les motocyclistes n’ont pas respecté la consigne, la circulation automobile se faisait comme les journées ordinaires sans que ces derniers ne soient inquiétés.  A Mascara, Ghriss, Tighennif pour ne citer que ces grandes cités, les automobilistes circulaient normalement comme pour lancer un défi aux décideurs

B. Boufaden
Lundi 25 Mai 2020 - 17:45
Lu 257 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma