REFLEXION

MALGRE LE DEBLOCAGE DE MILLIARDS DE CTS : Le téléphérique d’Oran toujours à l’arrêt

Ayant fait l’objet d’un acte de sabotage terroriste, le téléphérique d'Oran a vu son câble exploser en plein ciel de Sidi El Houari en 1992. Et depuis, ses cabines sont restées plombées dans l’air, sans que l’on ait pensé à leur réfection vu la situation sécuritaire qui ne le permettait pas. Plusieurs autres cabines ont été clouées dans les terminaux de Ben Daoud (ex-Magenta).



La décennie noire surmontée, les responsables locaux songèrent à la remise sur câble. Un premier fonds de 24 milliards de centimes a été dégagé, 10 milliards sur un fonds communal et le reste sur le budget de la wilaya. Dans le cadre du projet de mise à niveau technologique du téléphérique d’Oran, de nouveaux pylônes devront être installés en remplacement des anciens, a-t-on appris dernièrement auprès du directeur des transports de la wilaya d’Oran. Une première initiative qui pourra débloquer une situation aux allures de scandale dans ce projet qui traîne, en dépit des sommes colossales décaissées par l’Etat. La dernière visite du ministre des Transports et des Travaux publics, qui n’est autre que l’ex-wali d’Oran, M.Abdelghani Zaâlane, a affirmé que l’entreprise choisie rencontre plusieurs entraves techniques. C’est d’ailleurs ce qu’a affirmé le représentant de l’entreprise suisse Graventa au ministre. Ce dernier n’a pas caché sa frustration et a donné un ultimatum d’un mois pour que les travaux soient lancés, où il sera obligé de prendre les mesures nécessaires selon la loi algérienne à l’encontre de la société. Il faut dire que tous les moyens sont mis à la disposition de Graventa afin de rénover complètement le téléphérique d’Oran qui souffre d’actes de vandalisme et du choix des entreprises qui n’ont pas été toujours à la hauteur. Les Oranais espèrent que cette fois sera la bonne et qu’ils pourront à l’avenir bénéficier de ce moyen de transport et de tourisme, pour une ville qui attire des millions de visiteurs locaux et étrangers tout au long de l’année.  L’opération porte sur une rénovation du téléphérique avec l’installation de nouvelles cabines de 8 places au lieu de 6, soit une mise à niveau de haute technologie et non une réhabilitation, a fait savoir le responsable, précisant que le projet du téléphérique sera livré dans un délai de 15 mois. Graventa est chargée de réaliser ce projet tant attendu par la population. Les travaux consistent à l’ouverture des accès et une rénovation des rames et la réhabilitation de toutes les structures avoisinantes. A l’arrêt depuis plusieurs années, le téléphérique d’Oran a enregistré des actes de vandalisme, notamment dans les années 1990 et 2000, surtout après la relégation du Mouloudia d’Oran (MCO) en deuxième division en 2007.  Ce qui a contraint les responsables à opter pour une rénovation totale de ses installations. Le projet, une fois réceptionné, relancera le tourisme et développera aussi les structures d’accueil, notamment pour les Jeux méditerranéens qu’abritera Oran en 2021.

Medjadji Habib
Mercredi 13 Mars 2019 - 17:21
Lu 210 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 23-05-2019.pdf
3.62 Mo - 22/05/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+