REFLEXION

Les réformes ont-elles été capotées



Le discours du chef de l'Etat, expédiant sur un ton mobilisateur est annonciateur d’un nouvel élan et une réactivation de la scène politique pour prévoir toute contestation, sociale soit elle  ou autre qui peut devenir politique. Ceux qui ont suivi le discours n’ont pas eu de peine à saisir le contenu. Le discours du président de la République a montré une satisfaction pour les réalisations des différents plans quinquennaux et l'annonce d'une série de mesures qui culminera avec celles prévues pour la nouvelle constitution. Pourtant, les observateurs focaliseront longtemps sur la manière dont le discours a été énoncé et sur l'image du président, plus précisément sur la preuve de sa capacité à continuer les réformes. Le premier constat du président est que les tenants des partis de l’alliance ne sont pas satisfaits  alors qu’ils devraient l’être. Eux, qui auraient souhaité prendre une assurance à travers la création d'un poste de vice-président, qui permettrait de gérer dans l'aisance une éventuelle vacance du pouvoir. Rien, théoriquement, n'interdit qu'une telle fonction puisse être créée à la faveur de la révision annoncée de la Constitution. Mais le fait qu'elle n'ait pas été annoncée traduit plus vraisemblablement le refus du chef de l'Etat de créer un poste qui pourrait devenir fragilisant pour la fonction présidentielle en cas de difficultés. Et l'apparente patine du temps sur le président en faisait peut-être une urgence pour le régime. L'objectif affirmé est de renforcer la démocratie. Ainsi une commission pour la révision de la Constitution avait été  mise en place, à laquelle ont participé les courants politiques agissants et des experts en droit constitutionnel. L'approche est donc centrée sur une révision des textes, alors que les demandes portent sur une libération des champs politiques et médiatiques. Le FLN et le RND semblaient se donner les moyens de contrôler de bout en bout les réformes en décidant, seuls, de la feuille de route. Et en la limitant à une révision des textes.

Réflexion
Jeudi 22 Décembre 2011 - 10:55
Lu 236 fois
Edito
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 11-12-2019.pdf
4.94 Mo - 10/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+