REFLEXION

LOGEMENTS SOCIAUX A ORAN : Des brigades pour lutter contre la sous-location

Des brigades mixtes de l’OPGI en étroite coordination avec les services de la SEOR et la Sonelgaz sont sur le terrain ces derniers jours, pour recenser les logements inoccupés, a annoncé dimanche 17 Février 2019 le directeur général de l’OPGI lors d’une conférence de presse. Ces sorties d'inspection et de contrôle qu'effectuent les membres de la brigade interviennent suite à une instruction émanant du ministère de l’habitat, de l’urbanisme et de la ville pour traquer les individus qui louent ou vendent des logements sociaux.



Par ailleurs, l'on nous informe  les perspectives de l’OPGI au courant de 2019, 14.800 logements sont prévus pour la distribution au courant de cette années scindés entre le LPL et le LPA. Une partie de ces logements ont été notifiés aux daïras dans le cadre d’un quota de 6.800 logements, pour le LPA, il est prévu la distribution du projet 1540, 81 logements 121 , 79/159 logements à Belgaïd ainsi que le projet 125 logements à Benfreha, à cela s’ajoute 100 logements LSP à Misserghine. A propos de la réhabilitation des immeubles, 9 immeubles sont prévus à la réception cette année sur la rue Mohamed Khemisti et Larbi Ben M’hidi, alors que les travaux vont être entamés dans 03 immeubles de la pêcherie. Par ailleurs, l’OPGI prévoit en 2019 la réception durant le premier semestre 8 groupements scolaires, 10 durant le 3eme trimestre, un CEM et deux lycées alors que les travaux ont été entamés de 6 CEM, 3 sûretés urbaines, et 03 salles de soins. A propos de la situation financière de l’OPGI, notre même interlocuteur nous  a affirmé qu’elle est stable, avec 4.6 milliards de cts de salaires mensuels pour l’office qui emploie 472 employés. Par ailleurs, il a annoncé également que les travaux de restauration de 35 bâtiments au centre-ville d’Oran ont été achevés et réceptionnés, dont 24 bâtiments ont été restaurés à la rue Larbi Ben M’hidi et 11 autres à la rue Mohamed Khemisti, ajoutant que l’opération a porté sur le ravalement des façades et la réfection des terrasses et des escaliers, tout en respectant le mode architectural. Notons que le montant des créances de l’OPGI s’élève à 70 milliards de cts. Ce montant a poussé l’OPGI à entamer une campagne de sensibilisation pour les locataires afin qu’ils payent leurs dettes. Le directeur de l’OPGI a expliqué que cette campagne de porte à porte est toujours en cours, en expliquant que, par cette campagne de sensibilisation l’OPGI vise à éviter le contentieux qui mènera à l’expulsion des familles. «Il y a des locataires qui n’ont pas payé leurs loyers depuis 10 ans, alors que le montant  mensuel ne dépasse pas 2500 dinars.

Medjadji Habib
Dimanche 17 Février 2019 - 18:05
Lu 519 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 23-09-2020.pdf
3.28 Mo - 22/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+