REFLEXION

LE TRIBUNAL A TRANCHE EN FAVEUR DE LA COMPAGNIE : Air Algérie paralysée

Le personnel navigant commercial de la compagnie Air Algérie a déclenché ce lundi matin une grève en soulevant plusieurs revendications dont la révision de la grille des salaires. En raison de ce débrayage du personnel navigant commercial, plusieurs vols internationaux et nationaux de la compagnie aérienne nationale ont été annulés .Devant cette situation inattendue, la compagnie n’a pas tardé à saisir la Justice



Le PNC d’Air Algérie a déposé à la direction de la compagnie aérienne nationale une liste de revendications, dont principalement des augmentations de salaire. Une augmentation qui été signée par l’ancien patron d’Air Algérie et a été gelée par le nouveau PDG. Il restait 40% de l’augmentation, selon le syndicat.  Le syndicat des PNC d’Air Algérie avait déposé un préavis de grève le 31 décembre 2017 et ils ont eu le OK pour la grève le 7 janvier 2018. Mais selon des sources à l’intérieur du syndicat, le Premier Ministre Ouyahia avait demandé du temps pour régler le problème. Air Algérie indique que le mouvement de grève sans préavis a été déclenché par le personnel navigant commercial lundi dès 4h du matin. “Air Algérie a été surprise par une grève surprise illégale. Aucun vol n’a décollé d’Alger”, a déclaré Mounia Bertouche, directrice de la communication de la compagnie à la radio nationale.  « Les vols au départ d’Alger n’ont pas pu décoller », précise la compagnie nationale dans un communiqué. « Ce mouvement de grève n’a pas été largement suivi par Oran et Annaba, où des vols ont pu être effectués ce matin », ajoute Air Algérie. « Une cellule de crise a été mise en place dès le déclenchement de ce mouvement afin de remédier à cette situation », a-t-on ajouté. Rappelons que le ministre des travaux publics et des transports, M. Abdelghani Zaalene avait convoqué, dernièrement,  la direction d’Air Algérie pour tenter d’endiguer un vaste mouvement de protestation des travailleurs qui se profilait depuis quelques jours et qui menace de paralyser l’activité de la compagnie. Le syndicat affirmait que la direction tentait de lui faire du chantage afin qu’il cède sur les acquis sociaux des pilotes de ligne durement et longuement négociés. «Beaucoup d’encre a coulé ces derniers temps pour affirmer ou infirmer que la compagnie était en faillite. Et le premier responsable de la compagnie n’a trouvé de solution de gestion que de se tourner vers la poche des travailleurs», dénonce le syndicat, qui se dit «convaincu» que des «solutions managériales» existaient. Selon un communiqué de la Compagnie, cette affaire de grève surprise de la part du syndicat des PCN, a été  portée devant la Justice, en référé  près le tribunal de Dar El Beida  (Alger-Est) .Ce dernier  a tranché par un jugement qui l’a déclarée d’ « illégale », hier soir. Le même tribunal a demandé également  à ce syndicat de ne pas entraver les activités de la Compagnie Air Algérie

Ismain
Lundi 22 Janvier 2018 - 19:03
Lu 592 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 22-07-2018.pdf
2.82 Mo - 21/07/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+