REFLEXION

LA SAISON ESTIVALE PROMET D’ETRE DIFFERENTE : Le coronavirus dépeuple les plages

La saison estivale, tant attendue, est compromise cette année à travers les wilayas côtières, un été qui s’annonce différent, à l’ombre de la propagation de la pandémie du Covid-19 et de la fermeture préventive plages, des établissements touristiques et hôteliers, ainsi que celle des espaces de loisirs.



Plusieurs wilayas côtières du pays ont annoncé la fermeture de leurs plages en raison du nombre trop important de personnes venant s’y installer malgré les mesures de confinement. Une décision qui a été obligatoire au moment où les mesures de confinement ne semblent toujours,  pas avoir été bien acceptées par le citoyen algérien.   Alors que le gouvernement ne cesse de demander à plus de vigilance en cette période épidémique,  certaines villes  Algériennes, notamment sur les côtes, ont été le théâtre d’une arrivée massive de familles venues vivre cette période dans leurs résidences secondaires. Résultat : des plages remplies de monde alors même qu’il est interdit de se regrouper à plus d’un mètre. Afin de limiter au maximum les déplacements,  dans divers wilayas du pays, les camps d’été ont été  frappés d’interdiction. Différents walis à travers le territoire national ont émis des décisions d’interdire les camps d’été et les colonies de vacances. La saison estivale en Algérie risque d’être méconnaissable en cette année 2020. En effet, la situation épidémiologique critique en Algérie a récemment incité les walis de la République à prendre davantage de mesures de précaution, pour empêcher la propagation du coronavirus pendant la saison estivale de ce 2020. Les plages se vident en ces temps pandémiques. La décision de fermeture des plages et des infrastructures de loisirs et des parcs a eu un grand impact sur l’activité touristique. C’est de cette manière que l’on peut affirmer qu’une fois de plus, une autre étape de l’année promet d’être différente. Parmi les plus récentes d’entre les mesures évoquées plus haut; on trouve la publication de nouvelles décisions, par les walis de Skikda; Chlef; Oran; Mostaganem et Tipaza, en matière de prévention. Le quotidien de la presse écrite algérienne a rapporté les toutes dernières sentences prononcées par les walis à l’adresse des activités estivales. Il s’agit alors de l’interdiction de l’établissement de camps d’été d’une manière ou d’une autre; explique le journal arabophone. Ceci intervient dans le cadre du maintien de la sécurité sanitaire des citoyens; et la mise en place de mesures renforcées. La raison de tels agissements se rapporte aux graves complications sanitaires que ces camps peuvent impliquer. Les colonies de vacances sont capables de booster les répercussions de l’émergence et de la propagation du coronavirus. Celui-ci continue d’emporter des vies dans les quatre coins du pays. Plusieurs wilayas côtières ont donc interdit les camps d’été que les responsables ont jugé porteurs d’un gros risque de contagion.

Ismain
Samedi 11 Juillet 2020 - 16:40
Lu 283 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 06-08-2020.pdf
3.65 Mo - 05/08/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+