REFLEXION

LA JUSTICE OUVRE LE DOSSIER DU FESTIVAL MONDIAL DE LA JEUNESSE ET DES ETUDIANTS DE 2001 : Abdelaziz Belaid et les 38 milliards du 15ème FMJE

Décidément, la justice est déterminée à éplucher les dossiers de gestion des anciens chefs du gouvernement. Le dernier en date concerne le festival mondial de la jeunesse et des étudiants, organisé en 2001, dont l’organisation a été confiée à l’actuel président du parti el-Moustakbel, Abdelaziz Belaid. Ce dernier, qui a bénéficié d’une enveloppe financière de 38 milliards de centimes, une somme énorme à l’époque, est actuellement dans le viseur de la justice, affirme une source judiciaire.



Un budget de 380 millions de dinars (38 milliards de centimes) a été alloué aux organisateurs de ce festival qui s’est tenu pour la première fois dans un pays africain et arabe du 08 au 16 août 2001. La cérémonie d’ouverture du festival, que les autorités voulaient «grandiose», s’est déroulée au Stade olympique du 5 juillet, sur les hauteurs d’Alger. Une chorale d’enfants a chanté l’hymne du festival composé par le célèbre musicien algérien Safy Boutella. Ce dernier, selon la même source, n’aurait pas été rémunéré et les participants ont été  ‘’éparpillés’’ à travers les cités universitaires d’Alger et Boumerdes.  C’est l’office national des œuvres universitaires (ONOU) qui a pris en charge les participants en matière d’hébergement et de restauration sans que le comité d’organisation ne dépense le moindre sou. Cependant, le comité d’organisation n’a pas lésiné sur les moyens pour satisfaire les invités VIP dans les grands hôtels de la capitale dont certaines factures n’ont été honorées que tardivement. Certains hôtels se sont même plaints  aux autorités des retards de paiement, ajoute la source. Le président du comité d’organisation, Abdelaziz Belaid (SG de l’UNJA à l’époque) est accusé d’avoir profité de sa position pour tisser un réseau d’influence au sein de la sphère dirigeante. Il a réussi à faire nommer le SG de l’UNEA (Union nationale des étudiants algériens) de l’époque au poste de Directeur de la jeunesse et des sports de la wilaya d’El-Bayadh. Selon d’autres sources, Belaid a exercé une pression énorme sur le ministre de la jeunesse et des sports de l’époque, Abdelmalek Sellal, pour nommer son protégé au poste de DJS, usant de sa position de  force au sein du comité d’organisation, avant que Sellal ne soit remplacé par Abdelhamid Berchiche. La 15ème édition du festival mondial de la jeunesse et des étudiants organisée à Alger avait pour objectif de redorer l’image de l’Algérie après la fin de la décennie noire, mais certains en ont profité pour s’enrichir.  Abdelaziz Belaid était membre du FLN et était le plus jeune membre de son comité central. Député de 1997 à 2007 sous la bannière de ce parti, il est placé secrétaire général de l’Union nationale des étudiants algériens (UNEA), puis de l’Union nationale de la jeunesse algérienne (UNJA). Suite à de nombreux désaccords avec la direction du FLN, il quitte le parti pour fonder avec ses propres fonds le Front El Moustakbal en février 2012.

Charef Slamani
Mardi 25 Juin 2019 - 18:10
Lu 4803 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 16-09-2019.pdf
3.53 Mo - 15/09/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+