REFLEXION

HAÏ ENNOUR (ORAN) : 16 individus arrêtés et un arsenal d’armes saisi



Dans le cadre de la lutte contre le phénomène des bandes de quartiers et l’application de la loi pour lutter contre toutes les formes de criminalité, notamment celles liées à la guerre des gangs, en utilisant des armes prohibées, entre autres, les armes blanches, les services de police relevant de la brigade de recherche et d’intervention et de la 24e sûreté urbaine ont démantelé en un temps record une bande de malfaiteurs composée de 16 individus, âgés entre 19 et 43 ans, tous des récidivistes notoires dont deux faisant objet de mandats d’arrêt ,ont  indiqué les services sécuritaires. Cette opération est intervenue lors d’une bagarre  qui a éclaté  avec des armes blanches entre 2 bandes rivales dans la grande cité populaire ‘’ Hai Ennour’’ d’Oran, qui, selon les précisions de la même source, les services de police sont intervenus immédiatement, et ont réussi à mettre fin à la bagarre. Ils ont pu identifier tous les individus impliqués. Après s’être délivrés des mandats de perquisition par le procureur de la République près le tribunal d’Oran, les enquêteurs ont procédé à des opérations de perquisitions au niveau des domiciles respectifs des malfrats. Ces opérations ont abouti à l’arrestation des 16 individus et à la saisie d’une importante quantité d’armes prohibées de différents types et tailles, à savoir des sabres, un fusil de chasse, poignards, antennes paraboliques qui sont utilisées comme boucliers par les bandits lors des bagarres, des feux d’artifice, et 02 deux chiens féroces de race Rootweiler.  Les  seize individus sont âgés de  19 et 43 ans, dont deux font l'objet d'un mandat d'arrêt, s'adonnaient à des guerres de quartiers et semaient la terreur à Haï Ennour. Cette opération a été menée par les éléments de la Brigade de recherches et d'investigations, relevant de la police judiciaire, la section d'intervention rapide de la voie publique et les éléments de la 24ème Sûreté urbaine .L'enquête a été ouverte à la suite d'informations faisant état d'une rixe à l'arme blanche entre bandes rivales. Sur ce, les unités opérationnelles de la police se sont déplacées sur les lieux et ont réussi à séparer les auteurs à l'origine de cette altercation. Toutefois, l'exploitation du renseignement a permis aux enquêteurs de pousser leurs investigations et identifier les mis en cause avant d'entamer une vaste opération d'intervention. Cette descente a permis de les arrêter, les uns après les autres, et de saisir un arsenal d'armes blanches dont des épées, des fusils harpon, des produits pyrotechniques, des couteaux, une dizaine de têtes de paraboles servant de boucliers et deux chiens féroces des Rottweilers dressés pour terroriser leurs victimes, ont noté nos interlocuteurs. Une fois la procédure du dossier terminée, tous les mis en cause seront présentés au tribunal près de la daïra d'Oran pour les chefs d'inculpation d'association de malfaiteurs trouble à l'ordre public et agression à l'arme blanche. Notons qu'une loi pour lutter contre les bandes de quartiers et les gangs des cités est entrée en vigueur.   

Medjadji H.
Vendredi 16 Octobre 2020 - 15:34
Lu 186 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 22-10-2020.pdf
3.16 Mo - 21/10/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+