REFLEXION

GRANDE MOSQUEE DE PARIS : Le nouveau recteur n’est pas candidat au CFCM



Le nouveau recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chams-Eddine Hafiz ne sera pas candidat à la présidence du Conseil français du culte musulman (CFCM) que préside le marocain, Mohamed Moussaoui. En effet, homme de consensus et de dialogue et incarnant l’islam des lumières, le nouveau patron de la Grande Mosquée a décidé de soutenir l’actuel président du CFCM pour un autre mandat en signe de "fraternité" avec la communauté marocaine et plus généralement tous les musulmans de France. «J’ai décidé de retirer ma candidature pour la présidence du CFCM pour une représentation de concertation et de responsabilité» a-t-il écrit, samedi,  sur sa page Facebook. Un geste d'ouverture qui a été salué par les internautes qui voient en lui un homme de dialogue capable de redorer son blason à la Grande Mosquée de Paris, gérée depuis des années par Dalil Boubakeur qui était loin de faire l'unanimité. Pour rappel, Chams-Eddine Hafiz a ravi le poste très prisé de Recteur de la Grande Mosquée de Paris à deux poids lourds fortement soutenus, à savoir l'ex ministre, Mustapha Cherif, et Ghalib Benchikh, président de la Conférence mondiale des religions.

Ismain
Samedi 18 Janvier 2020 - 16:08
Lu 501 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 22-02-2020.pdf
3.98 Mo - 21/02/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+