REFLEXION

Des représentants tirés au sort



Les peuples se soulèveront pour le réclamer quand ils verront que dans le pays voisin la chose est possible. La France est le premier pays à instaurer une assemblée de citoyens tirés au sort dans sa constitution. Et la chose est possible parce que les citoyens sont capables de discuter et de trouver des solutions ensemble. Ceux qui ne le savent pas apprendront sur le tas. On a suffisamment confiance au peuple que l’on tire au sort pour être jury d’assises. Ils suivront aussi parce que toutes les républiques démocratiques basées sur le suffrage électoral sont au bord de l’agonie et, dans chacun de ses pays, une revendication collective revient : redonner le pouvoir au peuple. A part cette solution, quel processus pourrait unir l’ensemble de l’échiquier politique ? Quel processus pourrait mettre ultra gauche et gauche, ultra droite et droite autour de la table et les faire discuter dans le respect et la tolérance ? Avec une assemblée tirée au sort, tout devient possible. Alors enfin, viendra l’heure des citoyens ! Parce que pour le moment, nous ressemblons plus à des êtres économiques, qu’à des êtres politiques. Le citoyen est celui qui participe à l’organisation de la cité. Actuellement, à part voter et nous opposer de fait les uns et aux autres, que sommes-nous si ce n’est des êtres de consommation, de simples homo economicus, comme dirait Hannah Arendt. Pour recréer de la mixité et du lien social, pour permettre aux populations de trouver l’art de la discussion, de décider collectivement et de récupérer le pouvoir, le tirage au sort d’une assemblée de citoyens est une option qui doit questionner et interroger. Il faut être curieux. Tout le monde attend de ce mouvement qu’il change la société, tout le monde veut un nouveau monde, alors pourquoi pas ? Vous n’y croyez pas ? Rappelez-vous que « toute vérité franchit trois étapes : D’abord, elle est ridiculisée, ensuite elle subit une forte opposition, puis elle est considérée comme ayant toujours été une évidence. » écrivait Schopenhauer.

Ismain
Vendredi 12 Avril 2019 - 18:41
Lu 257 fois
Edito
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 25-04-2019.pdf
3.2 Mo - 24/04/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+