REFLEXION

De la barque de fortune au cercueil !



L’émigration clandestine, qui a pris une ampleur jamais  égalée depuis le mois de décembre  de l’année en cours, reste une amère  réalité qui se vit depuis au quotidien et livre  malheureusement  ses ‘’adeptes’’ au pire des folies et à tous les dangers possibles, dont  la mort  qui les guette de vague en vague.  Des naufrages, des cadavres sur les bords de la Méditerranée, des arrestations au large de la mer, des scènes alarmantes et traumatisantes sont retransmises sur toutes les chaînes de télévision et rapportés  en articles par les journaux. Sur des embarcations de fortune, des centaines de candidats au suicide tentent, tous les jours de gagner l’Europe. Ils nous lancent, via les réseaux sociaux, des messages têtus sur leurs souffrances et leur optimisme qui font virer le rêve au cauchemar, pou finir malheureusement de revenir en cercueils. Ces derniers sont des Algériens, de toutes catégories sociales et de toutes tranches d’âges, des deux sexes, des universitaires parfois et des employés  qui n’ont  pu joindre les deux bouts. Ils ne veulent que réussir leur vie, assurer un revenu stable et surtout être traités humainement. Ils ne sont ni des criminels, ni des escrocs, ils ne veulent que fuir  la patrie en risquant leur vie, et tentant par tous les moyens de la quitter  vers un ailleurs plus promoteur, selon  l’avis  de quelques uns. Ils paient jusqu’aux 200.000 dinars aux marchands de rêves, le droit de passage vers l’Europe. Muni d’un simple gilet de sauvetage, ils se cotisent parfois pour acheter une barque de fortune  avec un moteur, des vivres, de l’eau pour prendre la mer et quelques jerricans d’essence pour  s’approvisionner en carburants. L’aventure se solde  souvent si  mal, et  finit tristement par le repêchage de tant de morts noyés par les gardes-côtes.  Une  traversée de la méditerranée  qui tourne en fin de compte d’une manière  si tragique et  si dramatique pour beaucoup  de ces suicidaires. Aujourd’hui, le spectacle est plus que désolant avec  le rapatriement de ces dizaines de corps perdus en mer. N’est-t-il pas le temps  de prendre  des mesures  nécessaires  et urgentes pour mettre un terme  à ce drame national qui n’épargne plus personne !

L.Ammar
Samedi 8 Décembre 2018 - 16:43
Lu 354 fois
Edito
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 16-12-2018.pdf
2.86 Mo - 15/12/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+