REFLEXION

DIX ORIGINAIRES DE MOSTGANEM : 169 ‘’harrag’’ arrêtés au large de Cartagena

169 migrants, pour la plupart d'origine algérienne dont 10 originaires de la wilaya de Mostaganem, sont arrivés, mercredi après-midi sur les côtes de Carthagène.



Les Dix migrants mostaganémois tous adultes ont été sauvés, mercredi après-midi, par Salvage Maritime, dans une embarcation espagnole ‘’patera’’ située à environ 13 miles au sud de Cabo de Palos, à Carthagène. Dans la même journée et dans la même région, 159 autres migrants d’origine algérienne à bord de 14 bateaux, dont 24 mineurs ont été conduits au port à bord du bateau de sauvetage espagnol, Salvamar Mimosa, tandis que quatre autres migrants subissent encore les tests appropriés pour confirmer leur minorité. Il s’agit de la plus forte hausse de  migration de l'année 2018 dans la région de Carthagène, selon les autorités espagnoles. Le délégué du gouvernement de la région, Diego Conesa, a confirmé jeudi que la capitainerie maritime et la garde civile, par l’intermédiaire de l’Agence européenne des garde-frontières et des garde-côtes (Frontex), effectuent ce midi un vol pour vérifier s'il pourrait y avoir plus de débarquements de pateras dans les heures et les jours à venir sur la côte de Murcie. Le délégué du gouvernement de la région, Diego Conesa, a attribué cet atterrissage à un problème météorologique "fondamental", dû au "beau temps" des deux ou trois derniers jours. Notons que ce  jeudi est un jour férié en Algérie. Au sujet de l’hébergement de ces ‘’harraga’’ dans le centre d'internement des étrangers (CIE), le gouverneur a confirmé qu'en principe, les migrants dès les premières 72 heures sont à la disposition de la police espagnole avant leur hébergement à la CIE. Quatre postes de police de la région de Murcie, Carthagène, Lorca et Molina de Segura, ainsi que deux bureaux dans la province d’Alicante, seront utilisés pour recevoir les migrants. Notons que, les harrag originaires  de Mostaganem, la majorité d’entre eux sont issus des quartiers de pépinière et des 800 logements. Parmi eux des jeunes fortunés et des commerçants qui ne sont pas dans le besoin.

Ismain
Vendredi 21 Septembre 2018 - 20:41
Lu 648 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma