REFLEXION

Cevital ne parle plus de son patron Rebrab !



Ce silence autour de l’incarcération du patron de Cevital contraste parfaitement avec le bruit fait autour des oligarques du clan Bouteflika, à l’instar de Ali Haddad, Mahieddine Tahkout et les frères Kouninef. Même le comité de soutien aux travailleurs de Cevital, né à la suite des blocages que l’entreprise subit depuis quelques années, ne donne plus signe de vie. Pourtant, c’est ce comité qui a organisé la manifestation du 4 mai à Béjaïa, en Kabylie. Ce collectif dirigé par un jeune cadre de l’entreprise, Mourad Bouzidi, n’intervient plus ni dans les médias ni sur les réseaux sociaux. Pourtant, à l’époque, même la JSK a appelé à une marche de soutien à Rebrab. La seule fois où l’entreprise a réagi, c’est quand elle a répondu à un article du quotidien arabophone El Khabar, qui a mis Issad Rebrab et Cevital parmi les oligarques et les « entreprises oligarchiques ». L’article a même présenté Issad Rebrab comme faisant partie de la « ploutocratie » de l’ère Bouteflika. C’était en août et c’était une occasion pour Cevital de rappeler que l’entreprise et son PDG étaient les grandes victimes de l’ère Bouteflika.

Réflexion
Vendredi 18 Octobre 2019 - 17:46
Lu 1187 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 13-11-2019.pdf
3.8 Mo - 12/11/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+