REFLEXION

CORONAVIRUS : Plus de 5 millions de cas confirmés dans le monde

Le nouveau coronavirus a officiellement touché plus de cinq millions de personnes dans le monde, principalement en Europe où le déconfinement se poursuit avec l'angoisse d'une résurgence, et la situation empire en Amérique latine.



En Chine, où l'épidémie est officiellement apparue en décembre dans la ville de Wuhan, les 3.000 députés de l'Assemblée nationale populaire (ANP) vont quant à eux se réunir à partir de vendredi pour la grand-messe annuelle du régime communiste, l'"occasion" pour le président Xi Jinping de "proclamer la victoire totale dans 'la guerre populaire' contre le virus", prédit la politologue Diana Fu, de l'Université de Toronto au Canada. Et ce même si ce pays redoute une deuxième vague après la résurgence du Covid-19 dans certains endroits ces dernières semaines. Sur la planète, le nombre des cas de contamination officiellement diagnostiqués a doublé en un mois pour atteindre près de 5,05 millions, parmi lesquels près de 330.000 décès, selon un comptage de l'AFP jeudi soir. Si ce bilan est sans doute largement sous-évalué, les données recueillies auprès de sources officielles révèlent une accélération du nombre des nouveaux cas, notamment ces dix derniers jours. Continent le plus touché avec près de deux millions de cas, dont plus de 170.000 mortels, l'Europe progresse néanmoins sur la voie d'une très lente normalisation. Après deux mois de confinement, Chypre a rouvert ses cafés, restaurants en plein air et salons de coiffure ainsi que des écoles. Si les plages vont aussi rouvrir samedi -pour les baignades, pas pour le bronzage-, aéroports et hôtels restent fermés, prolongeant le supplice du secteur touristique, crucial pour l'économie de ce pays. Au Botswana, les centres commerciaux de la capitale Gaborone ont retrouvé leurs clients et ses grandes artères leurs embouteillages à l'issue de 48 jours de confinement, tandis que la Serbie a annoncé la réouverture de ses frontières, fermées depuis le 15 mars, et que la Tunisie a décidé de rouvrir le 4 juin les mosquées ainsi que les cafés, les restaurants et les hôtels. Des avancées qui s'accompagnent de la crainte d'une remontée en puissance de la pandémie. Soleil printanier aidant, le retour de l'apéro en terrasse en Italie a ainsi alarmé les autorités. "Ce n'est pas le moment pour la fête !", a prévenu le Premier ministre Giuseppe Conte.

Ismain
Vendredi 22 Mai 2020 - 19:56
Lu 831 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 28-05-2020.pdf
6.56 Mo - 27/05/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+