REFLEXION

CONSERVATION DES FORETS DE TIARET : Des opérations de désenclavement et ouverture des pistes au menu

Deux zones d'ombre dont l'impact économique est d'une importance vitale, viennent d'être ciblées par le viseur de la conservation des forêts, dans le cadre de la valorisation des régions enclavées et aussi l'authentification du cadre de citoyenneté. En effet, les 2 communes, celles de Guertoufa et de Tousnina, viennent de bénéficier de projets de désenclavement et de réalisation de pistes.



Dans ce contexte, la région de Chehama, relevant de la commune de Guertoufa, a bénéficié d'un projet d'ouverture de piste et aussi de fonçage d'un puits, ce qui permet aux habitants des douars limitrophes, une bonne communication et aussi la réduction des peines et des fatigues, relatives à l'approvisionnement en eau potable, lit-on sur la page officielle de la conservation des forêts où il est bien ;précisé que le conservateur des forêts, suit de très près, ces opérations. Dans le même cadre , la région des "Djeddars", relevant du chef-lieu de la commune de Tousnina, à 66 km du chef-lieu de wilaya de Tiaret, a bénéficié d'un projet d'ouverture de pistes, dans le cadre de valorisation des zones d'ombre, lit-on en substance dans le communiqué, rendu public sur la page Facebook, en notant que les travaux ont été confiés à l'E.R.G.R (Entreprise régionale de génie rural). Par ailleurs, aucun communiqué relatif aux opérations conçues pour le redressement forestier, après les incendies qui ont causé des dégâts importants , illustrés par près de 500 hectares, qui ont été ravagés par les feux, n'a vu le jour, et dans ce sens, il aurait été souhaitable que la Conservation des forêts programme une conférence de presse et ce, pour éviter les convoitises qui se dressent comme "contraintes" visant le détournement de superficies forestières importantes, et plus particulièrement celles mitoyennes du col de Guertoufa, qui connait un engouement "énigmatique". L'aspect touristique, parait perdre ses repères, plus particulièrement après le grand incendie et les milieux officiels s'écartent des exigences du développement durable du massif forestier de la wilaya, qui garde toujours sa virginité, fonctionnellement aux évolutions touristiques que connaissent certaines régions du pays.

Abdelkader Benrebiha
Samedi 19 Septembre 2020 - 15:52
Lu 139 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 24-10-2020.pdf
3.02 Mo - 23/10/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+