REFLEXION

CANICULE A MOSTAGANEM : Ruée vers les barrages et retenues d’eau

La canicule qui sévit ces derniers jours à la wilaya de Mostaganem dépassant parfois les 36 degrés, suivie d’un taux élevé d’humidité, notamment dans les régions sud de la wilaya à savoir : El Haciane , Sirat et Sour, Sidi Belattar, Ain Sidi Cherif et Oued El Kheir , a influé négativement sur la santé de citoyens en particulier ceux souffrant de maladies chroniques, tels l'asthme, l'hypertension artérielle et autres allergies, où plusieurs d’entre eux ont été évacués vers les centres de santé.



Un grand nombre de citoyens n'a pas trouvé de solution à cette situation à part rester chez-soi  et utiliser le climatiseur et ce en raison de  l'interdiction de la baignade, dans le cadre des mesures préventives du virus Corona, alors que d’autres ont préféré affluer vers certaines plages, en particulier celles non surveillées dont les zones rocheuses. Notons que les services de sécurité traquent quotidiennement les baigneurs à travers les plages de la wilaya, fermées à l’aide de barricades, de béton et pierres dans certaines communes, afin d’empêcher l’accès aux voitures. En plus, il y a la fermeture des stations balnéaires « la Salamandre » «Sablettes», « Ouréah » et « Stidia »  suite à une décision de la wilaya, afin d’empêcher les rassemblements et les infiltrations vers  les  plages. Selon le chargé de l’information et de la communication de la protection civile, il y a un certain nombre de personnes qui ‘’s’infiltrent’’  quotidiennement dans les différentes  plages, où la plupart résident  à proximité de la mer, comme  Kharouba, Salamandre  et Materba.  Durant cet été, les services de la protection civile ont enregistré  4 cas de noyades, dont deux sur des plages non surveillées,  en plus ils ont secouru des dizaines de personnes d’une noyade certaine. La dernière intervention était  le sauvetage d'une jeune fille de 22 ans qui s'est noyée à la plage de « Chaibia » , indiquant en ce sens  que des citoyens  résidents dans les régions « EST »  de la wilaya , en particulier  au niveau de Achaàcha et Nekmaria  se rendent quotidiennement  dans le barrage de Kramis, et  les oueds pour nager et se divertir , ce qui a obligé les mêmes services à organiser des  campagnes de sensibilisation sur les risques de noyades dans les barrages et les retenues collinaires où  des rencontres de proximité avec les citoyens ont été  organisées au niveau de Oued Kramis  et les localités et douars  de Achaàcha,  mettant en exergue les risques de noyades dans ces plans d’eau lors des périodes caniculaires. L’objectif de cette campagne c’est  pour réduire le nombre des noyades dans les barrages et faire prendre conscience aux citoyens notamment les enfants  du danger réel qui les guette dans les baignades de ces retenues d'eau, a-t-on précisé. Ces jeunes inconscients  semblent soudain avoir oublié la crise sanitaire, faisant fi aux  consignes sanitaires, et ce malgré les campagnes de  sensibilisation aux mesures de précaution par les services de sécurité et de la protection civile. D’autres n’ont pas trouvé d’inconvénients en affirmant que le respect de la distanciation sociale pourra être assuré sur place. Selon eux les rayons de soleil tuent le virus.

Gana Yacine
Mardi 4 Août 2020 - 16:16
Lu 452 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 27-09-2020.pdf
2.6 Mo - 26/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+