REFLEXION

Bhl , l’UE et l’Algérie..!



Si le sioniste BHL, qui a brulé la Libye, et incendié l’Egypte via un printemps arabe, ‘’raté en Algérie’’, tente encore une fois son jeu trouble en lançant un appel à soutenir les manifestations du MAK organisées à Paris par le politico français , Raphael Glucksmann, le député de l’Union européenne qui a montré clairement ses sentiments haineux envers notre peuple, appelant à une résolution d’urgence sur l’Algérie la semaine prochaine au Parlement européen !
Le BHL aux mains tachées de sang libyen et le député de madame Fafa, qui pleurent par nostalgie  ‘’l’Algérie Française’’ et la discrète Soumaya, médecin algérien, N°2 de la fondation Robert Schuman, qui active dans l'ombre, aux côtés de Bernard Henri Levy et de ses alliés politiques en Algérie, rêvent d'un autre «printemps algérien".  Cette espionne des temps modernes, l’ombre de BHL et ses amis intimes les qataris et Saïd Bouteflika à travers ses réseaux ne lâchent pas l’Algérie et préparent un "Printemps algérien", avec l’argent du Qatar, et les orientations de la CIA et les tactiques de Tel Aviv ?
 Faire de l’Algérie une nouvelle Libye et la morceler en fédérations comme l’ont fait au Soudan, car pour ces ennemis de la prospérité du pays, l’Algérie est plus grande pour les Algériens, ils ne digèrent pas l'indépendance de l'Algérie et envieux de voir une Algérie avec plus de 2,3 millions de km2 , et à la fois le plus grand pays d’Afrique… désormais , pour cette bande sioniste ,dans leur nouvelle carte géographique mondiale,  aucun pays arabe ne doit dépasser la superficie d’un million de km2.
Ce mouvement pacifique en Algérie qui a ébloui le monde avec son organisation, et surtout sa ‘’SILMIA ‘’, n’a pas été du goût des ennemis de l’Algérie qui tentent de l’infiltrer pour le transformer en guerre civile, comme l’ont fait en Libye et en Syrie.
Lâchés par leurs relais en Algérie, qui croupissent en prison et les autres qui s’éclipsent de crainte d’être épinglés par ‘’El mendjal’’, ils rappellent leurs mercenaires, BHL, Raphael Glucksmann, Soumaya et les autres petits Algériens qui ont vendu leur pays contre quelques dollars et un hébergement à Londres ou Paris, pour tenter un printemps arabe en Algérie, en commençant par chahuter la présidentielle et  internationaliser la crise algérienne, en commençant par l’Union européenne, Mais une chose est certaine , c’est qu’ils ont oublié qu’aucun Algérien n’acceptera l’ingérence étrangère ! 

Belkacem .B
Samedi 23 Novembre 2019 - 17:16
Lu 3614 fois
Mots pour Maux
               Partager Partager

Dans la même rubrique:
1 2 3 4 5 » ... 46

Entre Nous | Mots pour Maux | Mosta-Scopie






Edition du 14-12-2019.pdf
3.5 Mo - 13/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+