REFLEXION

BERRAIS (MOSTAGANEM) : Les habitants du bidonville reviennent à la charge



Les infernales actions de blocage de routes continuent à empoisonner le quotidien des citoyens  Mostaganemois dans leurs déplacements. Cette situation d’anarchie  semble désormais définitivement 'installée à travers la wilaya de Mostaganem. Hier dimanche, ce sont les habitants du bidonville de "Berrais" qui sont montés au créneau. Pour une enième fois, ils ont  fermé la route située en face de la cité Chemouma. Ces demandeurs de logements ont fermé  l’accès vers les autres routes. Ce recours à la violence  ne  mène nulle  part, sauf à causer  tant  de désagréments  aux usagers  de la route, qui étaient contraints de rebrousser chemin pour faire de grands détours afin de rejoindre leurs destinations. Notons que tout le trafic routier venant d'Oran a été  perturbé et dévié au niveau de la route de l'école de la marine et le siège de l'OPGI. Des embouteillages monstres se sont formés sur la route à proximité des deux fermes  de Chemouma et les intersections menant vers la nouvelle gare routière, dénoncent les automobilistes. La densité de la circulation au niveau du centre-ville et même au niveau des cités proches ne permet pas une fluidité  en raison de ce problème. «Il faut qu’on mette un terme aux blocages des routes! Jusqu’à quand les citoyens devront-ils subir les frais de ces protestations qui se répètent à chaque fois ?» diront des automobilistes. C’est dire tout le calvaire des usagers.               

Gana Yacine
Dimanche 9 Août 2020 - 16:33
Lu 452 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 24-09-2020.pdf
3.86 Mo - 23/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+