REFLEXION

BANQUE D’ALGERIE : Ouyahia accusé d’avoir plombé l’économie



La banque d’Algérie a accusé clairement, dans un communiqué,  l’ex Premier ministre Ahmed Ouyahia d’avoir décidé arbitrairement le recours à la planche à billets (impression d’argent) malgré le danger que cela entraîne, l’accusant de préférer les solutions instantanées au lieu de réfléchir sur les conséquences de ces démarches sur l’économie d’Algérie, soulignant le rejet d’Ahmed Ouyahia aux solutions proposées par la banque d’Algérie. Dans un communiqué publié par la banque d’Algérie sur leur site électronique « La Commission d’experts, chargée de rechercher d’éventuelles solutions permettant de garantir le financement de l’économie algérienne sans recourir à l’emprunt extérieur, a exclu l’option de financement traditionnelle de la liste, la qualifiant de dangereuse en raison des taux d’inflation élevés avec un effondrement majeur du dinar ». Selon la même source, la banque d’Algérie affirme avoir suggéré des démarches alternatives. Affirmant avoir adapté sa politique de manière à freiner les effets inflationnistes de la planche à billets, la Banque d’Algérie estime cependant le montant injecté dans l’économie reste inférieur.« Au total, sur le montant global mobilisé à ce jour, de 6.556,2 milliards de DA, seul un montant de 3.114,4 milliards de DA, a été injecté dans l’économie », indique le document.

 Ismain
Dimanche 14 Avril 2019 - 18:54
Lu 2253 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 17-10-2019.pdf
3.62 Mo - 16/10/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+