REFLEXION

Algérie : Et… l’histoire retiendra…



Ce que l’histoire retiendra, c’est surtout le grand mouvement du ‘’Hirak’’ dans les rues et boulevards algériens où tout a été dit.
Oui, l’histoire en est le grand témoin dans le futur, elle retiendra la grande avancée "remarquable" démocratique de tout un peuple pour la construction d’une nouvelle politique dans une Algérie nouvelle calme et prospère.
Elle retiendra encore, la sagesse, la maturité d’esprit de tous ces océans de foules humaines composées de citoyens apolitiques et autres tendances de tous âges et sexes, qui ont déferlé côte à côte dans le calme, arborant de grands drapeaux algériens rouge, vert et blanc.
Unis  pour le meilleur et pour le pire, munis de pancartes en ces vendredis consécutifs à travers toutes les villes du pays, tous ces manifestants réclament une meilleure démocratie dans une nouvelle République.
Comme elle retiendra encore et encore que les citoyens ont marché et marché pour le changement de tout un système et la mise en place d’une justice égale et indépendante pour le respect de toutes les libertés.
Oui, l’histoire algérienne s’inscrira dans tous les livres des ‘’Guinness des records’’ comme elle retiendra également le grand amour que voue le peuple à sa chère Algérie Démocratique et populaire qui a surpassé plusieurs épreuves dans le passé, au nom de toutes les révolutions, contre le colonialisme, contre l’impérialisme, contre le terrorisme, contre la discrimination, contre le mépris et la haine… pour devenir ce qu’elle sera demain et plus tard, un véritable Etat de Droit.
Luttant pour la démocratie et les grandes libertés, l’histoire retiendra que l’Algérie s’est construite pas à pas depuis la grande révolution algérienne de 1954 et bien avant, puis celle de 1988, …où elle a payé un lourd tribut, en pertes de vies humaines et en destructions matérielles…, jusqu’à aujourd’hui où les revendications de tout un peuple se font dans l’unité, dans la paix, dans la  joie, dans la solidarité…, pour une ‘’Liberté et une égalité pour tous.’’
L’histoire retiendra encore  que la rue a parlé pour appeler à la rupture de toute une politique du passé, elle retiendra aussi la démission du président Bouteflika qui a accepté de se plier à  la volonté populaire.
Ne dit-on pas de l’histoire qu’elle renforce le patriotisme, l'unité nationale, la compréhension entre les peuples. C’est enfin, elle qui permet de connaître le passé, de comprendre le présent et d'envisager l'avenir.
Enfin, l’histoire permet également de prendre conscience de notre identité culturelle, nationale et surtout d'éviter les erreurs du passé dans le futur.

 

B. Adda
Lundi 8 Avril 2019 - 18:43
Lu 414 fois
Edito
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 14-12-2019.pdf
3.5 Mo - 13/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+