REFLEXION

Abdelkader Bengrina hué par des citoyens à Tindouf



Après Ali Benflis, c’est au tour d’Abdelkader Bengrina de tâter le terrain en prévision de la campagne électorale pour le scrutin présidentiel du 12 décembre. Et le résultat n’est pas encourageant pour le candidat à la présidentielle. Ce mardi, il a été hué par des citoyens à Tindouf. À la sortie d’une salle, l’ex-ministre a été fortement chahuté par des manifestants qui scandaient les slogans du hirak. Le 2 novembre, Ali Benflis, également candidat à la présidentielle a été hué par des citoyens devant un restaurant à Baba H’sen dans l’Ouest d’Alger. La campagne électorale s’annonce difficile pour les candidats à la présidentielle qui doivent faire face à l’hostilité de la population.

Réflexion
Mercredi 13 Novembre 2019 - 15:47
Lu 533 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 11-12-2019.pdf
4.94 Mo - 10/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+