REFLEXION

ARZEW (ORAN) : Les pêcheurs réclament l'aménagement du port



 Les pêcheurs et armateurs de pêche du port d'Arzew manquent de toutes les commodités d'exploitation de ce secteur  halieutique  notamment, l'absence d’infrastructures d'accompagnement, sachant bien que le port de pêche de la ville phare d'Algérie, Arzew est très exigu pour réceptionner l'ensemble des chalutiers entassés les uns contre les autres mettant dans l’embarras les pêcheurs devant le manque d'infrastructures. A commencer par  la machine de glace qui appartenait à l'ECOREP  durant les années passées et actuellement gérée par un privé est  constamment en panne pour des motifs inconnus pour ne pas s’étaler longuement sur le sujet. Il a été souligné que plusieurs pêcheurs rencontrés sur les lieux, nous ont informés qu'à mainte reprise ‘’ nous avions vendu toute notre marchandise à un prix dérisoire, voire très bas et il y a bon nombre de  pêcheurs qui ont jeté des caisses de poissons en mer, voire plus de 400 caisses, uniquement pour ne pas les vendre à des prix très dérisoires’’. Concernant les abris pour filets et autres équipements ,ces derniers, sont omniprésents par le manque et l'absence d'infrastructures portuaires notamment les garages de stockage du matériel ayant l'objet de transformation par une séparation en briques pour réceptionner deux pêcheurs dans un même magasin moyennant la somme de 70.000.00 Da par pêcheur, et c'est l'entreprise EGPP qui gère ces infrastructures et abris de pêche. Les professionnels du secteur de la pêche sont toujours dans l’expectative, attendant la concrétisation d’un nouveau quai de pêche d’Arzew afin de couvrir les besoins d’accostage de la flottille de pêche locale, sans cesse grandissante. En effet, la construction dudit quai nécessiterait, selon nos sources proches du milieu des armateurs de pêche, une enveloppe financière de 200 millions DA. Notons que le projet de construction d’un nouveau quai dans la pêcherie d’Arzew permettra de créer 11 postes dans ce débarcadère pour l'accostage. Ce qui les perturbe énormément,   souffre d’une insuffisance de ses capacités d’accueil, révèlent nos sources. Ces dernières soulignent que l’étude relative à la construction de cette nouvelle plate-forme portuaire aurait été déjà finalisée et se trouverait au central pour approbation. En attendant le déblocage des ressources financières pour le lancement de ces travaux, les chalutiers rattachés au port d’Arzew sont toujours dans l'embarras pour accoster les lieux, faute de place. Selon les informations plusieurs  chalutiers  voir une vingtaine n’auraient pas de postes à quai, se trouvant contraints d’aborder les autres bateaux de pêche qui accostent au quai.             

Medjadji H.
Mercredi 23 Septembre 2020 - 16:29
Lu 234 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 24-10-2020.pdf
3.02 Mo - 23/10/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+