REFLEXION

ARZEW : Des toilettes publiques à l’abandon depuis plusieurs mois



Les membres de l'Assemblée populaire communale de la ville pétrochimique d'Arzew n'ont pas réagi pour régler ce fameux problème de l'absence de bronchements de canalisations de ces cabines de toilettes publiques au réseau d'évacuation depuis plusieurs mois, voire plus de six longues mois si ce n'est pas plus. Bien que ces cabines ont été installées et   importées à partir du pays  moyennant de fortes sommes par la commune d'Arzew, elles sont abandonnées depuis plusieurs mois au niveau de l'ensemble des gares routières d'Arzew et aucun des membres ni encore moins les autorités compétentes de la daïra d'Arzew ne sont intervenus pour procéder aux bronchements de ces cabines sanitaires qui sont à l'abandon  inexploitées pour des motifs de mauvaise gestion de cette importante municipalité qui tourne le dos à cette population pour des motifs inconnus. II faut aussi signaler que ces cabines sanitaires ont été installées suite aux revendications des citoyens et  aussi des usagers du transport. Sachant bien que ces cabines sanitaires ont été installées dans diverses stations notamment, la station des bus de la cité Benboulaid, au centre-ville de la station des taxis  d'Oran  et de Bethioua, ainsi qu'au niveau de la  station des bus l'ETO. L’'on se demande pourquoi les élus de cette municipalité n'ont pas encore bougé le doigt pour intervenir en toute urgence pour régler cet épineux problème qui ronge toute une population. Ainsi pour en savoir plus, plusieurs citoyens rencontrés dans la station des bus de la cité Benboulaid nous ont fait savoir que plusieurs femmes diabétiques se sont dirigées vers les sanitaires pour leur besoin, croyant qu'elles  sont opérationnelles malheureusement elles se sont retrouvées face à un handicap et n'ont pas trouvé de lieu pour se soulager. Alors elles sont accourues vers les cafés et restaurants pour leur besoin. Devant cet état de fait qui n'augure rien de bon, il est temps que les pouvoirs publics et à leur tête le wali d'Oran interviennent pour prendre des mesures qui s'imposent et faire exploiter ces cabines de toilettes publiques mais aussi pour absorber le chômage par le recrutement des agents d'hygiène qui auront la charge de gérer ces sanitaires dans les meilleurs délais.                               

Medjadji Habib
Samedi 19 Septembre 2020 - 15:52
Lu 214 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 19-10-2020.pdf
2.8 Mo - 18/10/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+